Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cinq personnes interpellées par les gendarmes de la Loire pour une vingtaine de vols de voitures

lundi 16 avril 2018 à 17:48 Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les gendarmes de la Loire ont démantelé mi-mars un réseau de voleurs de véhicules dans le département et au-delà. Cinq personnes ont été interpellées, dont quatre dans le Roannais. Elles sont soupçonnées d'avoir volé au moins vingt véhicules pour un préjudice estimé à 200.000 euros.

Les malfaiteurs sont soupçonnés d'une vingtaine de vols de voitures (photo d'illustration).
Les malfaiteurs sont soupçonnés d'une vingtaine de vols de voitures (photo d'illustration). © Maxppp -

Après plusieurs mois d'enquête, la gendarmerie de la Loire, épaulée par l'Office central de la lutte contre la délinquance itinérante de Lyon, a arrêté le 17 mars cinq personnes soupçonnées d'avoir volé depuis fin 2016 plus de vingt véhicules dans la Loire et au-delà des frontières du département. Quatre des suspects ont été interpellés dans le Roannais.

Des voitures revendues à l'étranger

C'est le mode opératoire similaire à plusieurs vols qui a conduit les gendarmes sur la piste de ce réseau de voleurs. A chaque fois, l'un des malfaiteurs cassait la vitre du véhicule ciblé, afin de pénétrer dans l'habitacle. Il branchait sur l'ordinateur de bord du véhicule un boîtier électronique faisant office de clé. Une fois la voiture démarrée, elle était conduite vers une zone de stockage avant d'être acheminée à l'étranger, en général après avoir été démontée.

Ce réseau de malfaiteurs a sévi dans la Loire, le Rhône, mais aussi en région parisienne. Au total, le groupe aurait commis plus d'une vingtaine de vols, pour un préjudice estimé à 200.000 euros.