Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vols en série dans les jardins ouvriers de la Petite Hollande à Montbéliard

lundi 27 août 2018 à 17:11 Par Wassila Guittoune, France Bleu Belfort-Montbéliard

L'association des jardins ouvriers du quartier de la Petite Hollande de Montbéliard réclame la mise en place de caméras vidéosurveillances. La moitié des parcelles ont été volées cet été : c'est du "jamais vu" selon les membres de l'association.

Une vingtaine de parcelles ont été volées cet été au quartier de la Petite Hollande à Montbéliard
Une vingtaine de parcelles ont été volées cet été au quartier de la Petite Hollande à Montbéliard © Radio France - Wassilla Guittoune

Montbéliard, France

"Tout a été volé sur certaines parcelles : tomates, oignons, courgettes. C'est une razzia" s'agace Mustapha Bessghier, trésorier de l'association des jardins ouvriers de la Petite Hollande, et lui même locataire d'un bout de terrain. Selon Mustapha Bessghier, une vingtaine de jardins ont ainsi été visités, soit la moitié des parcelles. "On se crève le dos pour rien" poursuit le jardinier qui réclame aujourd'hui auprès de la mairie de Montbéliard la mise en place de caméras vidéosurveillance.

Certaines parcelles vandalisées

L'une des adhérentes des jardins ouvriers a même vu sa parcelle vandalisée, provoquant l'indignation auprès de l'association. "Les voleurs ont dégradé sa parcelle. Ils lui ont cassé ses plants de tomate, ils ont marché sur les poireaux, sur les fleurs. C'est vraiment de la méchanceté" réagit Mustapha Bessghier.

Cela provoque quelques larmes

"Nous passons 6 heures par jour sur nos jardins. Tous ces légumes sont le fruit de notre sueur" explique Mustapha Bessghier, précisant que "la plupart des gens ici ont peu de revenus, une petite retraite. Voir le résultat de notre travail piétiné ou volé, cela provoque quelques larmes. Ces voleurs sont en train de nous dégoûter. Le pire c'est qu'il suffit de nous demander pour que l'on donne quelques légumes".

Du jamais vu 

Le trésorier de l'association des jardins ouvriers de la petite Hollande de Montbéliard n'a jamais vu de vols d'une telle ampleur : "c'est de pire en pire chaque année" dit-il et il craint le pire : "Le jour où on retrouve un voleur dans les jardins, sous le coup de la colère, je ne sais pas comment on réagira. J'ai peur que cela ne dégénère, qu'il se prenne une pelle dans la tête".