Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vols à la roulotte à Aimé Giral : un an de prison ferme

-
Par , France Bleu Roussillon

Multirécidiviste, un Perpignanais de 41 ans a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Perpignan pour vol et dégradations. Le 24 août 2013, cet homme avait été pris en flagrant délit de vols à la roulotte sur trois voitures stationnées autour du stade Aimé Giral.

Le stade Aimé Giral à Perpignan
Le stade Aimé Giral à Perpignan

Face au fléau des dégradations de véhicules autour du stade Aimé Giral les jours de match de rugby, la justice a voulu marquer le coup. Un Perpignanais de 41 ans, multirécidiviste a été condamné hier à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel pour des vols à la roulotte commis sur trois voitures en août dernier.Ce 24 août 2013, l'USAP reçoit le Stade français. Le public afflue à Aimé Giral. Parmi eux, Georges. Mais pas question pour lui d'aller voir le match. Ce qui l'intéresse ce n'est pas le rugby, mais les voitures des supporters. Il casse les vitres de trois véhicules pour un maigre butin : une paire de lunettes de soleil seulement. Et ce sera tout car il est surpris par une patrouille de police, bloc de béton en main, prêt à défoncer la vitre d'une quatrième voiture. Sur lui, les policiers retrouvent les lunettes dérobées et tout l'attirail du parfait voleur à la roulotte : tournevis, chaîne et autre sécateur...Lors du jugement, l'homme a brillé par son absence. Et comme son casier judiciaire ne plaide pas non plus en sa faveur, avec 10 condamnations, le tribunal l'a condamné à un an de prison ferme. Une prison qu'il venait de quitter le matin même.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess