Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Vols à main armée en Ile-de-France : une étude se penche sur le profil des braqueurs

-
Par , France Bleu Paris
Île-de-France, France

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales a sorti ce jeudi leurs données concernant les vols à main armée tentés ou commis en 2014 à Paris et en petite couronne.

L'ONDRP a observé les vols à main armée tentés et commis en 2014 à Paris et en petite couronne. Illustration
L'ONDRP a observé les vols à main armée tentés et commis en 2014 à Paris et en petite couronne. Illustration © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

Les chercheurs de l'ONDRP ont rendu ce jeudi leur conclusion d'une longue étude sur les vols à main armée tentés ou commis à Paris et en petite couronne en 2014. Un an et 870 cas observés à la louche. Les chercheurs ont compilé les données issues de l'INSEE, du casier judiciaire national et des outils d'enregistrement des crimes et des délits commun à la police et à la gendarmerie. L'occasion de dresser le portrait robot du braqueur.

Le braqueur type

Quasiment tout le temps un homme, le voleur est âgé en moyenne de 25 ans. La part des mineurs n'est pas non plus négligeable : ils représentent 14% des mis en cause. Seuls 2% des auteurs sont âgés de 55 ans et plus. Le braqueur type est presque toujours de nationalité française (80%), voire toujours lorsqu'il s'agit de vols dans les stations services, les entreprises de transports et livraison, et les transports de fond. Il est généralement connu des services de police. Et il est plutôt casanier puisqu'il parcourt en moyenne moins de 4 kilomètres entre son domicile et le lieu du délit. C'est d'ailleurs à pied qu'il choisit le plus souvent de fuir (42% des braquages de personnes physiques et 52% des braquages de personnes morales).

Ses adresses de prédilection : Paris lorsqu'il cible des particuliers et les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne pour les petites et grandes surfaces. Il a aussi ses périodes préférées : la nuit, surtout en décembre, janvier et février. Le vendredi pour s'attaquer aux transports de fond et le samedi pour les bijouteries, horlogeries et joailleries. Il cible les particuliers la semaine dans leur logement, et le week-end pour la voie publique. Il vise également plutôt les commerces que les particuliers. Lorsqu'il prend pour cible un établissement, ce sont le plus souvent des magasins de vêtements, de téléphonie ou encore des opticiens.

Des victimes principalement masculins

Les victimes sont principalement seules au moment du délit (dans 76% des cas observés par l'ONDRP). Il s'agit principalement d'hommes, en moyenne de 32 ans.

Où se font-ils voler ? A Paris surtout. Mais les chercheurs ont également identifié quatre zones en petite couronne : Nanterre, Bondy et Bobigny, Arcueil et Bonneuil-sur-Marne. L'attaque se déroule essentiellement au logement de la victime (43%) et sur la voie publique (39%). Les délits ont le plus souvent lieu la soirée, surtout en décembre, janvier et février. En semaine, les braqueurs visent la victime dans son logement et le week-end sur la voie publique.

Que se font-ils voler ? Le plus souvent des téléphones et des biens informatiques, comme des ordinateurs (31%) ; viennent ensuite les véhicules (17%) et les bijoux et/ou montres (14%)

Seules 20% des victimes opposent une résistance, face à des voleurs qui ne dissimulent pas toujours leurs visages ou leurs mains et qui s'enfuient le plus souvent à pied. 30% des vols à main armée visant des personnes morales sont élucidés, contre 26% pour ceux ciblant les personnes physiques. Et dans 27% des cas observés, les auteurs sont appréhendés le jour même du braquage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess