Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vosges : 13 plaintes après une série de lettres anonymes à Fontenay, l'auteur est le mari de l'ancienne maire

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Treize plaintes ont été déposées à Fontenay, dans les Vosges, après l'envoi au printemps de lettres anonymes menaçantes. L'auteur a avoué, il s'agissait du mari de l'ancienne maire de la commune. Selon son avocat, il n'y a pas eu d'infractions pénales.

Boite aux lettres (illustration)
Boite aux lettres (illustration) © Maxppp - SOLLIER Cyril

Que s'est il passé au printemps dernier dans le petit village de Fontenay dans les Vosges, moins de 500 habitants, au nord-est d'Epinal ? En pleine campagne des élections municipales, une vingtaine d'habitants ont reçu une série de lettres anonymes. Treize d'entre eux, se sentant menacés, ont décidé de porter plainte. Et il y a quelques jours, le mari de l'ancienne maire, qui ne s'était pas représentée, est passé aux aveux. Il était l'auteur des courriers.

Des lettres dactylographiées qui ont fait peur à Jérôme Poifoulot, élu maire depuis et candidat à l'époque. Des courriers insultants mi mars et devenus menaçants fin avril selon lui : 

"Avec là, vraiment des menaces insistantes auprès de nos enfants, des menaces envers nos biens. Là, on s'est que ça en était trop, il fallait porter plainte, ça allait beaucoup trop loin."

Tensions dans le village

Plusieurs colistiers de Jérôme Poifoulot ont reçu les courriers. Le mari de l'ancienne maire a reconnu devant les gendarmes l'écriture de ces lettres. Des missives rédigées dans un contexte tendu dans le village. Les pneus de sa voiture ont été crevés, une haie de sa propriété incendiée. Après les aveux, faut-il poursuivre le corbeau ? Non pour son avocat Maître Alain Bégel : 

"Il a reconnu tout de suite devant les gendarmes. Il ne se cachait pas véritablement. Mais ce qui m'intéresse, c'est de savoir si ces courriers sont ou pas constitutifs d'une infraction pénale. Et le débat n'aura pas lieu dans la presse, sur la place publique mais éventuellement devant les juridictions."

Pour l'avocat des plaignants, Gérard Welzer, il y a eu, au contraire, plusieurs infractions. Le parquet d'Epinal devrait décider dans la semaine s'il engage ou non des poursuites pour harcèlement et menaces.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess