Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vosges : un homme de 37 ans mis en examen et écroué pour avoir tué et démembré un trentenaire sous curatelle (VIDEO)

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Un homme de 37 ans a été mis en examen et écroué ce lundi pour meurtre et atteinte à l'intégrité d'un cadavre. Il aurait tué puis démembré le corps d'un homme sous curatelle. Des faits qui se seraient déroulés entre Châtel-sur-Moselle et Nomexy. Impossible de déterminer le mobile du meurtre.

Le palais de justice d'Épinal (illustration)
Le palais de justice d'Épinal (illustration) © Radio France - Cédric Lieto

Un homme de 37 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire ce lundi, soupçonné d'avoir tué puis démembré le corps d'un homme de 36 ans, sous curatelle renforcée, il y a deux semaines. La victime était portée disparue. Le mis en examen a avoué les faits mais sans que l'on puisse comprendre le mobile. Il risque jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle. 

Il se dénonce à la gendarmerie

Si le meurtre s'est probablement déroulé à Nomexy (Vosges) le 10 juin dernier, l'enquête a démarré le vendredi 21 juin quand la disparition de la victime, un homme de 36 ans, sous curatelle renforcée, vivant à Châtel-sur-Moselle, a été déclarée. Dans le même temps, un témoin disait avoir vu un cadavre dans un jardin de la commune de Châtel-sur-Moselle. Il disait avoir entendu un homme reconnaître ce meurtre. D'ailleurs, quelques heures plus tard, dans la nuit de vendredi à samedi, l'homme, identifié par le témoin, contactait la gendarmerie pour s'accuser du meurtre et du démembrement du corps de la victime.

Quel mobile ?

Interpellé au petit matin samedi, le mis en examen expliquait avoir tué la victime avec un couteau, vraisemblablement le 10 juin, chez lui, à Nomexy. Il racontait avoir démembré le cadavre avant d'emmener le corps sur un terrain à sa disposition à Châtel-sur-Moselle. Là, il aurait tenté de mettre le feu à une partie du corps. Par ailleurs, une partie du corps, pouvant appartenir à la victime, a été retrouvée dans une usine désaffectée de Nomexy. Des analyses sont en cours pour savoir s'il s'agit bien du corps de la victime. L'enquête se poursuit désormais sous la conduite d'un juge d'instruction, alors que l'on ignore presque tout du mobile de meurtre.

Le déroulement des faits expliqué par le procureur de la République d'Epinal, Nicolas Heitz : 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess