Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vote organisé pour les élections européennes à la prison de Lille-Sequedin

-
Par , France Bleu Nord

Ce mardi 21 mai, la maison d'arrêt de Lille-Sequedin avait mis en place deux bureaux de vote pour le scrutin des européennes, l'un dans le quartier des femmes, l'autre dans celui des hommes. Jamais les détenus n’avaient ainsi pu voter en restant incarcérés.

Une soixantaine de détenus du centre pénitentiaire de Lille-Sequedin ont pu voter ce mardi 21 mai en restant derrière les barreaux. Deux bureaux de vote avaient été installés pour l'occasion.
Une soixantaine de détenus du centre pénitentiaire de Lille-Sequedin ont pu voter ce mardi 21 mai en restant derrière les barreaux. Deux bureaux de vote avaient été installés pour l'occasion. © Radio France - Claire Checcaglini

Lille, Nord-Pas-de-Calais

Ils entrent un par un et certains se font expliquer la marche à suivre. Plusieurs d'entre eux n'ont en effet jamais accompli leur devoir électoral. Ce mardi 21 mai,  une soixantaine de détenus de la maison d'arrêt de Lille-Sequedin ont pu choisir leurs candidats aux européennes et ce en restant au sein de la prison. Jusqu'à présent seules les personnes incarcérées bénéficiant d'une autorisation de sortie ou ayant fait une procuration pouvaient prendre part au vote.  Il n'y avait donc que 4 à 8% de la population carcérale qui participaient aux élections,  quel que soit le scrutin,  chiffres données par l'OIP,  l'Observatoire international des prisons.

Un vote inédit en France

C'est donc une première électorale en France qui a été organisée pour ces européennes dans l'ensemble des centres pénitentiaires.  L'objectif est de lutter contre l'abstention des prisonniers. Mais pour Olivia Garcia, directrice pénitentiaire d'insertion et de probation à  la prison de Lille-Sequedin, les retombées de ce type d'opération sont loin de être uniquement politiques. 

Interview d'Olivia Garcia, directrice pénitentiaire d'insertion et de probation à la prison de Lille-Sequedin et scrutatrice pour les européennes dans cette même prison.

Cette première expérience fera l'objet d'une évaluation. Lors de prochaines élections, des bureaux de vote pourraient donc de nouveau être installés dans les prisons françaises.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu