Faits divers – Justice

VOTRE AVIS - Comprenez-vous la colère des policiers ?

Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne mardi 11 octobre 2016 à 16:59

A Rennes, une centaine de policiers se sont rassemblés devant le commissariat pour rendre hommage à leurs collègues agressés à Viry-Chatillon
A Rennes, une centaine de policiers se sont rassemblés devant le commissariat pour rendre hommage à leurs collègues agressés à Viry-Chatillon © Maxppp - PQR/OUEST FRANCE

Les policiers sont en colère. Plusieurs centaines d'officiers de police se sont rassemblés mardi devant les commissariats pour rendre hommage aux collèges agressés à Viry-Chatillon. Les syndicats réclament des moyens supplémentaires pour lutter contre les délinquants dans les cités sensibles.

Les policiers sont en colère. Ils en ont marre d'être pris pour cible, lassés de la réaction politique jugée trop faible. Les policiers en région parisienne mais aussi en province ont rendu un hommage aux quatre agents attaqués le week-end dernier au cocktail Molotov dans l'Essonne. Un des fonctionnaires de police a été grièvement brulé. Il s'agit d' un adjoint de sécurité âgé de 28 ans, c'est à dire un emploi jeune. Une autre policière âgée de 39 ans a été brulé aux mains et au visage. "Un bilan qui aurait pu être évité avec plus de moyens", selon les policiers.

Plus de moyens dans les commissariats

Le syndicat Alliance qui appelait ce mardi à une "grève du zèle", c'est à dire à ne traiter que les urgences et les cas graves, dénonce un manque d'effectifs. L'organisation syndicale réclame aussi la fin des gardes statiques devant les écoles, les synagogues et les églises. En déplacement à Viry-Chatillon Manuel Valls et Bernard Cazeneuve ont affirmaient que les auteurs de ces violences seront "appréhendés et jugés" et qu'il n'existe pas de "zone de non droit. "

  • Comprenez-vous la colère des policiers ? Témoignez sur Facebook et Twitter et ce mercredi à 8h15 au 03 80 42 15 15.

Partager sur :