Faits divers – Justice

VTC : Uber porte plainte pour menaces

Par France Bleu, France Bleu Paris et France Bleu lundi 19 décembre 2016 à 7:42

La plainte a été déposée pour des faits de diffamation et de menace, notamment par le biais des "réseaux sociaux"
La plainte a été déposée pour des faits de diffamation et de menace, notamment par le biais des "réseaux sociaux" © Maxppp -

La plateforme américaine de réservation de voitures avec chauffeur Uber a annoncé dimanche avoir porté plainte pour menaces contre trois syndicats après les violences qui ont émaillé durant le week-end le mouvement de grève des chauffeurs de VTC.

Après les violences qui ont émaillé durant le week-end le mouvement de grève des chauffeurs de VTC, la plateforme américaine de réservation de voitures avec chauffeur Uber a annoncé dimanche avoir porté plainte pour menaces contre trois syndicats.

Diffamation et menace

Elle vise les syndicats Capa-VTC, UNSA-VTC et Actif-VTC ainsi qu'une dizaine de leurs représentants, dont les deux leaders de l'UNSA-VTC et de la Capa-VTC. Elle a été déposée pour des faits de diffamation et de menace, notamment par le biais des "réseaux sociaux", a indiqué Uber, qui précise que plusieurs de ses chauffeurs ont déjà déposé des mains courantes.

Appel à séquestrer des membres de la direction

Selon Uber, les personnes mises en cause ont appelé "à commettre des actes de violence sur les employés et les chauffeurs partenaires ainsi que certains passagers ayant recours à la plateforme", par le biais notamment de Facebook, Twitter et Youtube. La société Uber cite une vidéo mise en ligne sur Youtube dans laquelle deux responsables de l'UNSA-VTC et de CAPA-VTC appellent "à commettre des actes de séquestration à l'égard de la direction".

Rencontre lundi matin avec le secrétaire d'Etat aux Transports

Après vingt-quatre heures de blocages et d'opérations coup de poing, la mobilisation des VTC est restée limitée dimanche, mais leurs représentants ont prévenu qu'ils pourraient relancer leur mouvement s'ils n'obtenaient pas satisfaction lors de cette rencontre, prévue à 10h sous l'égide d'Alain Vidalies, le secrétaire d’Etat aux Transports.