Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Incendies à Guéret : le suspect est mis en examen

Par

Dans l'affaire des incendies de voitures à Guéret, l'homme de 48 ans a été mis en examen ce vendredi 28 septembre. Les enquêteurs le soupçonnent d'être à l'origine de 9 feux de voitures ainsi que du sabotage d'un compteur de gaz. Le suspect a reconnu sa participation dans deux incendies.

Ce guérétois est soupçonné d'avoir mis le feu à plusieurs voitures, dont cette Citroën, rue Ingres. Ce guérétois est soupçonné d'avoir mis le feu à plusieurs voitures, dont cette Citroën, rue Ingres.
Ce guérétois est soupçonné d'avoir mis le feu à plusieurs voitures, dont cette Citroën, rue Ingres. © Radio France - Camille André

Un Guérétois de 48 ans a été mis en examen ce vendredi 28 septembre pour les incendies de plusieurs véhicules à Guéret. Il avait été interpellé la veille. Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir mis le feu à 9 voitures depuis le mois de juin. Ils pensent qu'il pourrait aussi être à l'origine du sabotage du compteur de gaz d'un particulier , rue  Pierre Morlon, mardi 18 septembre.

Publicité
Logo France Bleu

Le procureur de Guéret a demandé son placement en détention provisoire. Le juge de la liberté et des détentions était encore en train d'auditionner le suspect ce vendredi soir. 

Il reconnait avoir brûlé deux voitures

Le suspect ne reconnaît sa participation que dans les deux derniers incendies survenus à Guéret: Celui d'une camionnette de marque Mercedes dans la rue Sous-Granché, intervenu mercredi 26 septembre, et celui du 13 septembre, dans la rue Ingres. Ce soir-là, des renforts de police de Limoges étaient justement de passage à Guéret.  

Le suspect a expliqué avoir brûlé la camionnette Mercedes par vengeance, après avoir eu un différend avec son propriétaire. Pour la deuxième voiture, ses explications sont plus vagues, il évoque une rancœur contre la société en général, développée depuis la perte de son chien.  Ce véhicule semble donc avoir été visé au hasard. 

Maurice Alibert, le directeur du SRPJ de Limoges montre la carte des incendies recensés à Guéret depuis juin. © Radio France - Camille André

Les enquêteurs assurent qu'ils possèdent des "indices graves" qui permettent de penser qu'il est impliqué dans les feux de 7 autres voitures et dans le sabotage du compteur de gaz rue Pierre Morlon. 

Un Guérétois qui connaissait parfaitement la ville 

Ce Guérétois de 48 ans n'était connu des services de police que pour des faits mineurs. Il habite Guéret depuis des années. D'après les enquêteurs il est actuellement au chômage et connaît parfaitement la ville. 

Les soupçons des enquêteurs se portaient sur plusieurs individus depuis ces dernières semaines. Les surveillances nocturnes, les prélèvements et les enquêtes de voisinage ont permis de resserrer l'étau sur ce Guérétois. Les faits qui lui sont reprochés sont passibles de 10 ans de prison

L'enquête se poursuit pour trouver les autres incendiaires

La série d'incendies a commencé à Guéret le 9 juin. Plusieurs feux ne peuvent pas être imputés à ce Guérétois, notamment l'incendie des deux maisons survenus en août ainsi que celui d'une voiture. Les enquêteurs cherchent donc d'autres incendiaires

Deux jeunes avaient déjà été placés sous contrôle judiciaire le 14 septembre pour l'incendie d'une seule voiture début septembre. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu