Faits divers – Justice

Macabre découverte le soir de Noël à Magny-Danigon : l'origine criminelle confirmée

Par Olivia Cohen et Isabelle Rolland, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu mardi 27 décembre 2016 à 19:19

Son corps avait été retrouvé dans sa maison, le soir de Noël, ce samedi 24 décembre
Son corps avait été retrouvé dans sa maison, le soir de Noël, ce samedi 24 décembre © Radio France -

Suite à la découverte du corps d'un septuagénaire ce samedi 24 décembre dans sa maison de Magny-Danigon en Haute-Saône, l'hypothèse criminelle est confirmée par l'autopsie pratiquée à Besançon ce mardi matin. La victime est un ancien salarié de PSA, décrit comme un homme discret, atteint de surdité.

Son corps avait été retrouvé dans sa maison à Magny-Danigon, près de Ronchamp, en Haute-Saône, le soir de Noël, ce samedi 24 décembre : l'hypothèse criminelle concernant la mort de ce septuagénaire est confirmée. La procureure de Vesoul l'affirme en tout cas :

La victime n'a pas pu se faire ses blessures elle-même.

Le légiste, qui a réalisé l'autopsie, ce mardi matin à l'Institut médico-légal de Besançon évoque des lésions mortelles, plusieurs coups violents ayant entraîné la mort, sans certitude pour l'instant quant à l'arme utilisée.

Un homme discret et sourd qui menait une vie d'ermite

La victime est un ancien salarié de PSA. Le maire de Magny-Danigon parle d'un homme discret et sympathique. Mais à cause de sa surdité, il menait une vie d'ermite et laissait souvent ses volets fermés. Ce n'était pas la première fois que ses voisins s'inquiétaient. Le maire le confirme :

J'ai dû plusieurs fois intervenir et aller taper au carreau, il fallait insister, il n'entendait pas.

Le parquet de Vesoul a été dessaisi de l'affaire, au profit du procureur de la République de Besançon. Une instruction judiciaire devrait être ouverte dans les prochains jours.