Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jusqu'à six mois de prison ferme pour les agresseurs des policiers à Marly

-
Par , , France Bleu Nord

Devant le tribunal correctionnel ce vendredi, trois hommes âgés de 18 à 24 ans ont été condamnés à six mois de prison ferme pour l'un, pour incitation à la rébellion. Neuf mois avec sursis pour les deux autres, pour violence en réunion sur personne dépositaire de l'autorité.

Les avocats de la défense ont dénoncé dans leurs plaidoiries "un emballement médiatique"
Les avocats de la défense ont dénoncé dans leurs plaidoiries "un emballement médiatique" © Radio France - Florent Vautier

Si ils reconnaissent avoir participer aux faits, les trois suspects se sont défendus de toute violence. Ils étaient jugés ce vendredi 22 janvier après-midi à Valenciennes après l'intervention mouvementée de deux fonctionnaires, le 13 décembre, après un rodéo urbain à Marly près de Valenciennes.

Les prévenus ont reconnu leur participation aux échauffourées mais pas les coups portés aux policiers.

L'un d'entre eux, âgé de 24 ans et multi-récidiviste, a été condamné à 6 mois de prison ferme pour "incitation à la rebellion". Les deux autres ont été condamné pour "violences en réunion sur personne dépositaire de l'ordre publique". Ils écopent de 9 mois de prison avec sursis.

Les fonctionnaires n'ont identifié aucun des accusés. Une vidéo de leur intervention mouvementée avait été diffusée sur les réseaux sociaux.

Un quatrième homme, âgé lui aussi de 18 ans, a été condamné à 800 euros d'amende et à suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière, pour avoir conduit sur les rames du tramway une moto, événement qui a entraîné l'agression des policiers par la suite. 

Le procureur de la République avait requis des peines plus lourdes, en parlant de la "lâcheté" des accusés. Il a 15 jours pour faire appel de la décision.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess