Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un chirurgien de l’hôpital d'Oloron placé en garde à vue après la mort d'une patiente

vendredi 24 novembre 2017 à 20:38 Par Maud Calves et Daniel Corsand, France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Une dame de 70 ans est morte le 17 novembre dernier après avoir été opérée à l'hôpital d'Oloron. Sa famille a porté plainte. Le parquet a ouvert une enquête préliminaire.

Un chirurgien a été placé en garde à vue
Un chirurgien a été placé en garde à vue © Radio France - Daniel Corsand

Oloron-Sainte-Marie, France

Un famille porte plainte contre un chirurgien de l’hôpital d'Oloron. Après la mort d'une des leurs : une dame de 70 ans qui n'a pas survécu aux complications entraînées par une intervention chirurgicale en milieu de semaine dernière. Une affaire qui tombe bien mal dans le contexte actuel de l’hôpital d'Oloron.

Opérée deux fois avant de mourir

La dame a été admise mercredi. C'est une patiente "avec des facteurs de risques" nous dit la direction de l’hôpital. Elle est opérée une première fois le jeudi matin, et une deuxième fois le vendredi après des complications. Après cette deuxième intervention elle a été transférée par hélicoptère vers l’hôpital de Pau où elle est morte dans la nuit de vendredi à samedi, des suites d'une perforation intestinales semble-t-il.

Une plainte et une garde à vue

Sa famille a tout de suite porté plainte, et les investigations du parquet n'ont pas traîné puisque le bloc opératoire a été placé sous scellés des lundi et pendant 3 jours. Le chirurgien incriminé a été placé en garde à vue jeudi après midi. Il a été entendu par les gendarmes. Il conteste d'ailleurs toute erreur. Il a été remis en liberté quelques heures après, sans poursuite. La justice veut avant toute chose recueillir l'avis d'experts judiciaires avant d'envisager une mise en cause. La direction de l’hôpital précise dans un communiqué "qu'à ce stade rien ne permet de pointer un quelconque manquement fautif de la part d'un praticien".

Le communiqué de presse de l'Hopital d'Oloron

Le communiqué de presse de la direction de l'hôpital - Radio France
Le communiqué de presse de la direction de l'hôpital © Radio France - Daniel Corsand