Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Y a-t-il eu tentative de meurtre d'un ou plusieurs policiers à Lunéville ?

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine

Une information judiciaire a été ouverte ce dimanche 15 novembre pour tentative de meurtre sur une personne dépositaire de l'autorité publique, non dénonciation de la préparation d'un crime ou d'un délit, transport et port d'arme. Deux hommes ont été mis en examen.

Une patrouille de police est intervenue à Lunéville ce jeudi 12 novembre, après un appel suite à une agression
Une patrouille de police est intervenue à Lunéville ce jeudi 12 novembre, après un appel suite à une agression © Radio France - Sébastien Berriot

Deux jeunes âgés de 18 et 16 ans ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire ce  dimanche 15 novembre. Ils auraient organisé un guet-apens visant des policiers

Le jeudi 12 novembre, révèle le procureur de Nancy François Pérain, une patrouille de Lunéville est appelée : un jeune homme de 18 ans affirme qu'il vient de se faire agresser devant le lycée Boutet de Monvel. Derrière lui sur le trottoir, un sac laisse apparaître le canon d'une arme, un fusil de chasse contenant une cartouche. Le garçon est aussi porteur d'une machette et d'un couteau. Il est aussitôt interpellé.

Le sac de l'individu contenait plusieurs armes
Le sac de l'individu contenait plusieurs armes - MC

Des SMS font état d'un projet plus ou moins explicite de tuer des policiers, selon le procureur de Nancy 

Selon le procureur, pendant sa garde à vue, l'homme parle d'un guet-apens pour voler les armes des policiers mais il aurait abandonné l'idée en les voyant. Sauf que l'exploitation de son téléphone révèle des échanges de SMS sur un projet plus ou moins explicite de tuer des policiers, précise encore François Pérain. 

SMS destinés à deux mineurs de 16 ans, à leur tour placés en garde à vue. L'un est mis hors de cause. L'autre confirme un projet de tuer... des policiers mais aussi d'autres personnes. 

Les enquêteurs perquisitionnent le domicile du jeune de 18 ans, il vit chez sa mère. Rien de tangible sauf dans sa chambre : des copies d'armes de type "Air soft". Un jeune qui n'a aucune activité, précise encore le parquet de Nancy. Il passe son temps à jouer à des jeux vidéo violents. L'expertise psychiatrique conclut à une atténuation de responsabilité pénale.

Le parquet de Nancy fait appel de la décision du juge d'instruction 

L'homme âgé de 18 ans est mis en examen pour infraction à la législation sur les armes. Le mineur est poursuivi pour non-dénonciation de crime ou délit. Tous deux sont placés sous contrôle judiciaire. Le procureur de la République fait appel de la décision du juge d'instruction.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess