Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Yannick Durand condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat d'Hélène Kahn

-
Par , France Bleu, France Bleu Champagne-Ardenne

Yannick Durand a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat de son ex-conjointe, Hélène Kahn. En mars 2017, l'Ardennais lui avait asséné deux coups de couteau mortels au niveau du thorax. Mais l'absence de peine de sûreté a déçu la famille de la victime.

Le verdict a été annoncé peu avant 21 heures dans la salle d'audience de la cour d'assises de la Marne
Le verdict a été annoncé peu avant 21 heures dans la salle d'audience de la cour d'assises de la Marne © Radio France - Thomas Vichard

Reims, France

La cour d'assises de la Marne a condamné Yannick Durand à 25 ans de prison pour avoir assassiné le 22 mars 2017 son ex-compagne, Hélène Kahn, au centre équestre de Trigny. Il l'avait alors poignardé au niveau du thorax, touchant le cœur. L'enjeu du procès était de savoir si l'Ardennais, âgé aujourd'hui de 47 ans, avait prémédité son geste. La cour a répondu oui.   

Annick Gauthier, la mère d'Hélène Kahn, en colère 

25 ans de réclusion criminelle, mais pas de peine de sûreté, alors que l'avocat général avait requis cinq années de prison supplémentaires et surtout 18 ans de peine de sûreté. Une décision qui a fortement déçu la famille de la victime. "La vérité a été dite et la justice ne fait pas son boulot. Ce n'est pas normal. Je suis révoltée, dégoûtée, Si ça se trouve dans 10 ans il pourra sortir... La justice n'a pas rendu hommage à ma fille", a déclaré Annick Gauthier la mère d'Hélène Kahn en colère après le délibéré. L'avocat des parties civiles, maître Simon Miravete s'est tout de même réjoui de la condamnation et de la lourde peine infligée à Yannick Dupont. 

L'avocat de la défense, lui, était satisfait que son client n'ait pas été condamné à une peine de sûreté. "C'est une peine qui mérite d'être acceptée", a-t-il déclaré à l'issue du procès. 

Soit elle me reprenait, soit c'était fini pour elle

Lundi matin, trois experts psychiatres se sont succédé à la barre, et ont livré leurs conclusions sur la santé psychologique de l'accusé. Ils l'ont déclaré "tout à fait responsable de ses actes". Avant que les parents et l'une des sœurs d'Hélène ne livrent également un dernier témoignage, très émouvant, en direction de la cour et des plus de 130 personnes amassées dans la salle d'audience. "Elle n'est pas morte d'une maladie ou d'une chute à cheval, mais parce que quelqu'un l'a décidé. Perdre son enfant, c'est innommable", s'est notamment exprimée Annick Gauthier. 

Yannick Durand peu démonstratif

Dans ses réquisitions, l'avocat général s'est appuyé sur les propres déclarations de l'accusé, qui aurait dit lors des interrogatoires : "Soit elle me reprenait, soit c'était fini pour elle". Un témoin l'aurait également entendu dire "Je t'avais dit que je t'aurais" en direction de son ex-compagne juste après l'avoir poignardé.  

Il a également été reproché le manque de prise de conscience de Yannick Durand sur son acte. Il s'est d'ailleurs montré très peu démonstratif durant les plaidoiries, tantôt le regard dans le vide, tantôt un doigt sur les lèvres. Il a à peine esquissé un haussement de sourcil au moment de la lecture du délibéré. 

D'autres sanctions

Yannick Durand fera également l'objet d'un suivi socio-judiciaire pendant 10 ans avec injonction de soins (en cas de refus il écoperait d'une peine de 5 ans d'emprisonnement supplémentaire maximum).  Il doit également 2000 euros de dommages et intérêts aux cinq parties civiles. 

En outre, il est interdit à Yannick Durand d'entrer en contact avec les parties civiles. Enfin, le port d'arme et le permis de chasse lui sont interdits pendant 15 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu