Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ychoux : l'homme qui avait été gravement blessé par son voisin est décédé

mardi 5 juin 2018 à 10:35 Par Valérie Mosnier et Marion Dambielle-Arribagé, France Bleu Gascogne

L'homme qui avait été gravement blessé par son voisin à Ychoux (Landes) est décédé. Le père de famille est mort ce lundi à l'hôpital Pellegrin à Bordeaux. Il y a un peu plus de deux semaines, il avait reçu cinq balles, tirées par de son voisin.

Le père de famille est mort ce lundi à l'hôpital Pellegrin à Bordeaux
Le père de famille est mort ce lundi à l'hôpital Pellegrin à Bordeaux © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Ychoux, France

L'homme qui avait été gravement blessé par son voisin à Ychoux est décédé ce lundi. Le père de famille avait été transféré à l'hôpital Pellegrin, de Bordeaux, dans la nuit de dimanche à lundi, dans un état désespéré. Il y est finalement mort hier après-midi. 

Il était rentré à son domicile

Il y a un peu plus de deux semaines, dimanche 20 mai, il avait reçu cinq balles de la part de son voisin, un septuagénaire. Il avait été touché à l'épaule, à la jambe, à l'avant-bras et à deux reprises dans le dos. Les médecins avaient alors indiqué que son état était grave mais ses jours n'étaient pas en danger. Il avait été hospitalisé mercredi dernier pour une énième opération, afin de lui retirer la balle qui était logée dans l'épaule. L'homme, âgé de 39 ans, était ensuite rentré à son domicile samedi. Il se serait effondré dans la nuit de dimanche à lundi, et a été transporté à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux, dans un état très grave. Il pourrait avoir été victime d'une rupture d'anévrisme, d'après les premiers éléments communiqués à sa famille par les médecins.

Les faits pourraient être requalifiés

Un décès qui pourrait avoir des conséquences judiciaires. Le retraité de 67 ans, voisin de la victime et auteur des coups de feu, a été mis en examen à la suite des faits pour tentative d'assassinat avec motivation raciste. Le parquet de Mont de Marsan vient d'entamer une procédure pour rechercher les causes de la mort. Une autopsie va donc être réalisée dans les jours qui viennent. Si elle permet d'établir que le décès est directement lié aux blessures infligées par les coups de feu, les faits pourraient être requalifiés. Il ne s'agirait alors plus de tentative d'assassinat, mais d'assassinat.