Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Faits divers – Justice

Yonne : 160 euros d'amende pour un dépôt d'ordures, la retraitée avait été repérée par une caméra

jeudi 21 juillet 2016 à 17:07 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Une retraitée de 72 ans vient d'être verbalisée pour avoir déposé deux sacs poubelles au pied d'un point d'apport volontaire (collecte des déchets recyclables) sur la commune de Pont-sur-Yonne. Depuis un mois, des "caméras gibier" ont été installées pour surveiller les lieux de dépôts sauvages.

Les dépôts sauvages d'ordures ménagères se sont multipliés depuis l'instauration de la redevance incitative
Les dépôts sauvages d'ordures ménagères se sont multipliés depuis l'instauration de la redevance incitative © Radio France - Renaud Candelier

Pont-sur-Yonne, France

C'est une décision qui a été prise par la Communauté de communes Yonne Nord (CCYN) face à la multiplication des dépôts sauvages d'ordures ménagères. Des caméras surveillent certains points devenus des lieux habituels de dépôts. Il s'agit de "caméras gibier" qui se déclenchent uniquement lorsqu'il y a du mouvement.

"Ce n'est pas possible qu'il m'arrive une chose pareille !"

Et dans son cas, Muriel Renaud, 72 ans, le reconnaît, elle n’aurait pas dû déposer ses sacs sur le trottoir mais voir débarquer les gendarmes pour ça à son domicile, elle a été "choquée, sidérée, situation cocasse, j'en ai un peu rigolé puis avec le recul je me suis dis - mais je rêve, ce n'est pas possible qu'il m'arrive une chose pareille !"

Quant au montant de l’amende, elle pensait que "c'était comme à Paris, je m'attendais d'avoir une amende de 38 euros, vu que j'ai quand-même fait une petite infraction. Mais 160 euros ça me paraît démesuré". Elle s'est donc adressée à l'adjoint au maire de Pont-sur-Yonne chargé du cadre de vie. "Je lui ai dis - vous savez j'ai déjà bien du mal à remplir mon frigo". Et voici la réponse de Michel Joly : "Cette dame pas très argentée m'a demandé d'aménager l'amende par des travaux d'intérêt général. J'en ai parlé au maire qui va examiner le problème".

Trop de déchets pour la taille du container

Le problème en réalité pour cette habitante est que depuis l’instauration de la redevance incitative en 2013, elle a trop de déchets pour le volume de son container. Depuis cette date, les déchets sauvages se sont multipliés rappelle Michel Joly "actuellement ça nous coûte très cher, puisqu'on emploie un à deux employés municipaux une matinée par jour. Soit un camion d'ordures qu'on ramasse tous les jours sur les trois points d'apport".

Affiche d'information de la Communauté de communes Yonne Nord - Aucun(e)
Affiche d'information de la Communauté de communes Yonne Nord -

Le montant de l’amende 160 euros a été calculé par rapport aux frais engendrés par un dépôt sauvage : une heure de déplacement d’un véhicule avec un agent municipal.

Risque de déplacer les dépôts sauvages hors des zones urbaines

Depuis, l’installation des caméras, il y a un mois à Pont-sur-Yonne, seuls deux contrevenants ont été identifiés. Les données concernant les autres communes de l'intercommunalité n'étaient pas disponibles. Certains élus s’interrogent quand-même sur l’efficacité des caméras en ville qui pourraient avoir pour effet de déplacer les dépôts sauvages d’ordures hors des zones habitées.