Faits divers – Justice

Yonne : l'attentat des Champs-Élysées commenté sur le marché d'Auxerre

Par Denys Baudin, France Bleu Auxerre vendredi 21 avril 2017 à 19:31

Patrouille police sur les Champs-Elysées
Patrouille police sur les Champs-Elysées © Maxppp - Photo d'illustration

L'enquête se poursuit sur l'attaque aux Champs-Élysées qui a coûté la vie à un policier. Un nouvel attentat taque qui a suscité l'émotion dans toute la France comme à Auxerre.

Aurore Richard s'est rendue vendredi sur le marché de l'arquebuse où l'attentat était sur toutes les lèvres. Céline se rend de temps en temps à Paris. Et quand elle a appris la nouvelle, elle a d'abord pensé à sa fille qui étudie là-bas: " J'ai contacté ma fille. Elle m'a envoyé un message en me disant de ne pas m’inquiéter. On essaie de ne pas se laisser envahir par l'anxiété, sinon on ne vit pas."

"Pas d'inquiétude maman, tout va bien"

Tout le monde ne réagit pas comme Céline. Laurie par exemple, ne préfère pas prendre de risque. "La dernière fois que j'étais à Paris, c'était pour visiter. J'étais sur les Champs-Élysées et je me dis que j'aurais pu y être quand l'attentat s'est produit, ça fait peur et ça me donne moins envie d'y retourner".

"On ne peut pas arrêter toutes les voitures"

Amar ne compte pas non plus remettre les pieds à Paris. Même dans quelques semaines, car pour lui, rien ne sera réglé. Il a le sentiment que les pouvoirs publics sont impuissants face à la menace terroriste : "Comment peut-on faire ? on ne peut pas arrêter toutes les voitures, c'est impossible !"

Deux policiers patrouillent sur la place de l'arquebuse. Plusieurs Auxerrois viennent alors à leur rencontre pour leur apporter leur soutien.

"J'ai contacté ma fille"

Côté enquête, l'assaillant, Karim Cheurfi, 39 ans, déjà condamné pour avoir tenté de tuer des policiers en 2001, n'était pas connu comme islamiste radicalisé. Il n'était pas fiché "S". Deux autres policiers et une touriste allemande ont été blessé dans cet attentat revendiqué par l'organisation djihadiste État islamique.