Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yonne : "Que du sang, que du sang que du sang" après une attaque de troupeaux à Saint-André-en-Terre-Plaine

-
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu

"C'est un carnage" confie Rodolphe Riotte, éleveur et conseiller municipal de Saint-André-en-terre-plaine. Son troupeau et celui de son voisin ont été attaqués par des chiens errants. Une cinquantaine de bêtes sont mortes.

Deux troupeaux ont été attaqués par des chiens errants dans la nuit de vendredi à samedi dans l'Yonne. (photo d'illustration)
Deux troupeaux ont été attaqués par des chiens errants dans la nuit de vendredi à samedi dans l'Yonne. (photo d'illustration) © Radio France - charlotte perry

Des chiens errants s'en sont pris à des brebris à Saint-André-en-terre-plaine dans l'Avallonnais dans la nuit de vendredi à samedi. Dans cette commune du sud de l'Yonne une cinquantaine de brebis sont mortes. Les dégâts sont considérables et une enquête est ouverte.

Des brebis éventrées, dépecées, égorgées

L'attaque a probablement eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, car le vendredi Rodolphe Riotte était allé voir ses brebis et tout allait pour le mieux. Quand il revient dans la prairie le samedi au matin, il découvre "un carnage". Les brebis sont éventrées, dépecées, égorgées. Pour lui, comme pour les gendarmes, ce sont les traces de plusieurs chiens errants. "Je suis arrivé dans la prairie, j'ai vu deux moutons morts pas loin de la porte et le reste du troupeau en tas, tout rouge, que du sang, que du sang, que du sang" répète l'éleveur qui n'en croit toujours pas ses yeux. Il n'avait jamais connu d'attaque de chiens errants depuis son installation dans le métier il y a presque 25 ans. Il n'a pas encore chiffré les dégâts mais il y en a au bas mot pour 50.000 euros selon Rodolphe Riotte.

Le troupeau de Rodolphe Riotte et celui de son voisin ont été attaqués par des chiens errants dans la nuit de vendredi à samedi.

La moitié du troupeau est mort

Celui-ci élève environ 90 brebis et c'était là le principal troupeau avec 67 bêtes. Plus de la moitié d'entre elles ont été tuées soit par les chiens eux-mêmes, soit par euthanasie. " Il y a quatre qui ont été retrouvées mortes dans le pré. On en a euthanasié dix sur le terrain, on a fait rentrer le reste et on en a euthanasié de nouveau vingt-et-une " détaille Rodolphe Riotte. Il faut ensuite compter une dizaine de brebis blessées mais toujours en vie "On les a soigné, on verra bien" soupire l'éleveur. Enfin, une vingtaine d'ovins sont indemnes mais fortement stressés et choqués. D'autant plus que les chiens ont, non seulement attaqué en pleine nuit, mais surtout à moins de 800 mètres des bâtiments. Les dégâts sont aussi important chez son voisin qui avait, lui, déjà connu une attaque de chiens errants l'an passé. 

Au total une cinquantaine de bêtes ont été tuées, soit par les chiens, soit par euthanasie précisent les gendarmes, une enquête est par ailleurs ouverte pour tenter de retrouver les chiens et leurs propriétaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess