Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Youssoufi Touré, l'ancien président de l'université d'Orléans, sera jugé en octobre pour détournement de fonds publics

-
Par , , France Bleu Orléans

Youssoufi Touré sera jugé le 31 octobre prochain devant le tribunal correctionnel d'Orléans pour détournement de fonds publics lorsqu'il dirigeait l'université d'Orléans. La directrice du laboratoire de nanosynthèse et un cabinet d'architecture comparaîtront à ses côtés.

L'ancien président Youssoufi Touré a été placé cette semaine en garde à vue.
L'ancien président Youssoufi Touré a été placé cette semaine en garde à vue. - La 1ère

Orléans, France

Il devra s'expliquer devant la justice le 31 octobre prochain. L'ancien président de l'université d'Orléans comparaîtra devant le tribunal correctionnel d'Orléans pour détournement de fonds publics et délits de favoritisme dans le cadre de marchés publics. Entre ce lundi 6 et ce mardi 7 mai, Youssoufi Touré a été placé en garde à vue avant d'être déféré devant le parquet, son renvoi devant le tribunal lui a été signifié.

Détournements de fonds publics

L'enquête a été menée pendant plusieurs mois par la brigade financière de la police judiciaire d'Orléans. Dans le cadre du délit de détournement de fonds, il est reproché à Youssoufi Touré d'avoir accordé des avantages à hauteur de 30 000€ à la directrice du laboratoire de nanosynthèse, Anita Tchang. Une facture qui concerne la mise à disposition d'un véhicule et le remboursement de frais entre 2009 et 2014. Cette femme âgée d'une quarantaine d'années proche de l'ancien président est poursuivie pour recel de détournement de fonds publics.

Délit de favoritisme 

Par ailleurs, Youssoufi Touré est poursuivi pour délit de favoritisme dans le cadre de deux marchés publics.  Le premier, lors de la réhabilitation et l’extension du Hall d’Arcy de l’école d’ingénieur Polytech. Des travaux qui ont coûté deux fois plus cher que prévu mais qui en plus ont été réalisés au mépris de la loi. Ce marché public accordé au cabinet d'architecture orléanais Abonneau avait été modifié par plusieurs avenants, mais les sommes en jeu auraient du contraindre l'université a produire de nouveaux appels d'offres, ce qu'elle n'avait pas fait. Sur ce point, la facture s'élève a 106 000 euros. Le cabinet Abonneau est poursuivi pour recel de favoritisme.

Enfin, un contrat avait été conclu avec la SAS CMI, basée à Boulogne-Billancourt pour des conseils afin de mener à bien la mise en place du laboratoire de nanosyntèse. Pour ces prestations intellectuelles, la fac avait déboursé 120 000 euros. Problème, l'ex-président aurait du mettre en concurrence plusieurs devis, chose qu'il n'a pas faite.

Youssoufi Touré parle de négligences 

Présumés innocents, Youssoufi Touré, Anita Tchang et le cabinet Abonneau nient les faits qui leur sont reprochés. De son côté, l'ancien président de l'université parle de négligences. 

Youssoufi Touré a dirigé l'université entre 2009 et 2016, et depuis son départ sa gestion a été régulièrement pointée du doigt. À l'arrivée de son successeur Ary Bruand, un audit financier avait été réalisé et le déficit cumulé s’élevait alors à 12 millions d'euros. L'université se trouvait alors au bord de la faillite.