Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Yvelines : immersion avec la louveterie lors d'une traque aux sangliers

-
Par , France Bleu Paris

La préfecture des Yvelines fait appel à la louveterie face à la prolifération des sangliers en autorisant les tirs de nuit.

De jour comme de nuit, les bénévoles de la louveterie chassent le sanglier
De jour comme de nuit, les bénévoles de la louveterie chassent le sanglier © Radio France - Macipsa Aït

Saint-Cyr-l'École, France

Des jardins de particuliers retournés, des terrains de football ravagés... Ces dernières semaines, les communes de Bois-d'Arcy, Plaisir et Saint-Cyr-l'Ecole ont subi les (malheureuses) visites nocturnes de compagnies de sangliers. De nombreux dégâts ont été constatés, s'élevant à "plusieurs milliers d'euros" déplorent les autorités. 

Les sangliers défoncent les terrains car ils recherchent des vers et des larves pour compléter leurs besoins en protéines"

Même autour du terrain de football à Saint-Cyr-l'Ecole, les cochons sauvages ont donné des coups de nez provoquant des trous d'une dizaine de centimètres de profondeur - Radio France
Même autour du terrain de football à Saint-Cyr-l'Ecole, les cochons sauvages ont donné des coups de nez provoquant des trous d'une dizaine de centimètres de profondeur © Radio France - Macipsa Aït

Face à ce fléau, la préfecture des Yvelines a nommé des chasseurs-bénévoles de la louveterie, placés sous le contrôle de la Direction Départementale des Territoires (DDT), pour enrayer la multiplication des sangliers en zone péri-urbaine voire urbaine. 

Il n'y a pas de chasse dans le secteur vu qu'on est en ville alors les sangliers prolifèrent allègrement, c'est donc devenu une zone de refuge pour eux" explique le lieutenant Cordeboeuf, louvetier depuis 10 ans.

Le lieutenant de louveterie , carabine à la main, dans le bois Cassé de la forêt domaniale de Bois-d'Arcy - Radio France
Le lieutenant de louveterie , carabine à la main, dans le bois Cassé de la forêt domaniale de Bois-d'Arcy © Radio France - Macipsa Aït

Équipés de leur carabine et de jumelles thermiques pour repérer le gros gibier, les chasseurs peuvent effectuer exceptionnellement des tirs de nuit par un arrêté préfectoral pris cet été, en plus des battues administratives organisées en période de jour. 

Des jumelles thermiques pouvant identifier les corps chauds à plus de 100m dans l'obscurité - Radio France
Des jumelles thermiques pouvant identifier les corps chauds à plus de 100m dans l'obscurité © Radio France - Macipsa Aït

La mesure administrative vise aussi à éviter un risque pour la sécurité publique sur les axes routiers notamment la très fréquentée RN12 et ferroviaires.

Quand mon téléphone sonne, je crains toujours le pire car toutes les semaines, il y a des collisions entre un sanglier et un véhicule."

Lors de notre reportage, les lieutenants n’ont effectué aucun tir au cours de l’opération qui s’est déroulée dans la nuit du lundi 21 octobre au mardi 22 octobre.

Cependant, près de 10.000 sangliers ont été abattus l'an dernier dans la région selon la fédération inter-départementale des chasseurs d’Île-de-France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu