Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yvelines : une policière tuée dans une attaque au couteau à Rambouillet, l'assaillant abattu

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Une policière a été tuée dans une attaque au couteau ce vendredi après-midi au commissariat de Rambouillet, dans les Yvelines. L'assaillant, de nationalité tunisienne, a été abattu par balles par d'autres agents de police. Le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête.

L'attaque a eu lieu vers 14h20 dans le commissariat de Rambouillet.
L'attaque a eu lieu vers 14h20 dans le commissariat de Rambouillet. © AFP - Bertrand GUAY

Une policière a été tuée dans une attaque au couteau ce vendredi en début d'après-midi au sein du commissariat de Rambouillet, dans les Yvelines, a annoncé la procureure du parquet de Versailles. Le meurtrier présumé a été abattu par balles par des agents de police du commissariat. 

Le parquet national antiterroriste s'est saisi de l'enquête. Le Pnat a ouvert "une enquête de flagrance des chefs d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle", confiée conjointement à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la sous-direction antiterroriste (SDAT), a indiqué le procureur Jean-François Ricard sur place. Plusieurs éléments ont conduit à cette saisine : "le déroulement des faits, qui comprend des éléments de repérage, la réalisation des faits, les modalités du crime, la personne de la victime mais aussi les propos tenus par l'auteur au moment des faits", a précisé le procureur. L'assaillant a crié "Allah Akbar", a indiqué une source proche de l'enquête à l'AFP.

La fonctionnaire décédée a été touchée à la gorge

L'attaque s'est produite vers 14h20. D'après les premiers éléments de l'enquête, la fonctionnaire rentrait d'une pause et se trouvait dans le sas d'entrée du commissariat lorsqu'elle a reçu deux coups de couteau à la gorge. Cette femme, âgée de 49 ans et mère de deux enfants, est décédée sur place, malgré l'intervention des pompiers. Elle était fonctionnaire administrative du ministère de l'Intérieur, travaillant au commissariat de Rambouillet. Elle n'était pas en uniforme ni armée au moment de l'attaque. 

L'assaillant, selon franceinfo, est un homme âgé de 36 ans, inconnu des services de renseignement. De nationalité tunisienne, il était arrivé en France en 2009.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Opération de police chez l'assaillant

Une opération de police est en cours au domicile de l'assaillant, à Rambouillet, a constaté l'AFP. Trois véhicules du Raid sont actuellement stationnés dans une rue proche du domicile. Une trentaine d'hommes encagoulés sont entrés à l'intérieur.

Par ailleurs, une seconde perquisition a lieu dans le Val-de-Marne, dans un autre domicile fréquenté par l'assaillant, indique à franceinfo une source proche de l'enquête.

Notre détermination à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes est plus que jamais intacte - Le Premier ministre Jean Castex

Le Premier ministre, Jean Castex, ainsi que le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, se sont rendus sur place, notamment pour apporter leur soutien aux fonctionnaires. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Mes premières pensées vont à la famille de cette fonctionnaire et ses proches. Je tiens à rendre hommage aux fonctionnaires de police qui ont immédiatement neutralisé l'auteur des faits", a indiqué Jean Castex, soulignant qu'une nouvelle fois, "le département des Yvelines est mis à rude épreuve des attaques terroristes puisque nous avons tous en mémoire l'odieux attentat de Magnanville en 2016 et plus récemment l'assassinat de Samuel Paty." "Notre détermination à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes est plus que jamais intacte", a poursuivi le Premier ministre.

"Du combat engagé contre le terrorisme islamiste, nous ne céderons rien", a pour sa part tweeté Emmanuel Macron. "Elle était policière. Stéphanie a été tuée dans son commissariat de Rambouillet, sur les terres déjà meurtries des Yvelines", a ajouté le chef de l'Etat.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Par ailleurs, Gérald Darmanin a demandé aux préfets de renforcer la sécurité aux abords des commissariats et des brigades de gendarmerie.

C'est un profond chagrin, de l'effroi, qui nous gagne tous sur ce département.

La présidente de la région Ile-de-France s'est également rendue sur place. "On a voulu frapper un symbole de la France et à déstabiliser le pays en venant s'attaquer aux forces de police, dans cette ville si tranquille du sud rural de l'Ile-de-France", a réagi Valérie Pécresse, soulignant que la piste terroriste est "sérieusement envisagée".

"C'est un profond chagrin, de l'effroi, qui nous gagne tous sur ce département", a réagi sur franceinfo François Bersani, secrétaire départemental d'Unité SGP Police dans les Yvelines. "Nous avons déjà déploré en 2016 l'assassinat de Jean-Baptiste Salvaing et de son épouse, Jessica Schneider [couple de policiers ndlr], à Magnanville. L'attentat à Conflans contre le professeur Samuel Paty", rappelle-t-il. "Nous sommes à nouveau endeuillés", ajoute François Bersani, regrettant "qu'aucun service de police ou de gendarmerie [ne soit] aujourd'hui protégé d'une attaque de ce genre".

Plus d'informations à venir.

-
- - -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess