Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yvelines : une femme se dit "possédée" et tue son neveu la nuit de Noël

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une femme de 31 ans a tué son neveu âgé de 8 ans et blessé sa nièce de 4 ans, à coups de couteau, dans la nuit du 24 au 25 décembre, à Limay dans les Yvelines.

photo d'illustration police
photo d'illustration police © Maxppp - Maxppp

A Limay, dans les Yvelines, une femme de 31 ans a tué son neveu de 8 ans et blessé sa nièce de 4 ans, à coups de couteau, vers trois heures du matin dans la nuit du 24 au 25 décembre 2020.

Selon nos confrères de franceinfo, les enfants ont reçu plusieurs coups de couteau. A l'arrivée des secours sur place, le garçon était en arrêt cardio-respiratoire, il présentait une dizaine de plaies. Malgré les soins qu'il a reçus sur place, il n'a pas survécu. Sa sœur, grièvement blessée aux bras et aux jambes, a été transportée à l'hôpital. Son pronostic vital n'est pas engagé. 

La tante avait auparavant réveillé les enfants pour sortir dans le jardin de sa résidence avec eux et son propre nourrisson qui a été retrouvé sain et sauf. Selon les premiers éléments de l'enquête, la mère et une sœur de l'auteure présumée des faits qui vivent sous le même toit ne s'étaient aperçues de rien. Les parents des deux enfants leur en avaient confié la garde. Un couteau avec une lame de 15 centimètres a été retrouvé, cachée dans le jardin de la résidence où le drame a eu lieu.

Interpellée et placée en garde à vue, la suspecte a déclaré "être possédée". Elle faisait l'objet d'un suivi psychiatrique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess