Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'ancien projet Center Parcs à Roybon

ZAD de Roybon : opération de gendarmerie pour évacuer le secteur occupé

Cet été, le groupe Pierre et Vacances annonçait renoncer à son projet de site "Center Parcs" en Isère. Le secteur occupé par une ZAD dans les Chambaran devait donc être logiquement évacué. La préfecture s'y était engagé et pour le maire "il était temps".

La ZAD de Roybon à l'été 2020
La ZAD de Roybon à l'été 2020 © Radio France - Véronique Pueyo

"Il était grand temps" explique ce mardi matin le maire de Roybon, Serge Perraud. La préfecture de l'Isère confirme dans un communiqué qu'elle a lancé tôt ce matin, au lever du jour, une opération d'évacuation de la "Zone à Défendre" (ZAD) de Roybon.

La zone est bouclée par les gendarmes
La zone est bouclée par les gendarmes © Radio France - Bastien Thomas

Un site naturel occupé par des zadistes qui entendaient protester contre le projet de Center Parcs. Un projet embourbé dans des complexités juridiques, et abandonné définitivement début juillet au détour d'un communiqué du groupe Pierre et Vacances.

"Il était urgent d'agir" - Serge Perraud, le maire de Roybon

Serge Perraud, le maire de Roybon
Serge Perraud, le maire de Roybon © Radio France - Véronique Pueyo

Dès lors, l'occupation des lieux n'avait plus vraiment de sens. Et, selon le maire Serge Perraud, il devenait même vraiment urgent d'agir car "il y a eu quelques échanges agressifs entre des zadistes et des chasseurs" ces dernières semaines. Il était temps d'éviter que la situation ne s'envenime de trop. Le préfet s'y était aussi engagé sur France Bleu Isère début septembre. Sur place, la préfecture de l'Isère déplore "l’apport de détritus, de carcasses de véhicules, ainsi que l’édification de campements" qui devront être évacués vers des filières de retraitements.

Ordonnance d'expulsion début octobre

Dans un communiqué ce matin, la préfecture détaille : "Une ordonnance d’expulsion a été sollicitée par les différents propriétaires (État et propriétaires privés) à l’encontre des occupants sans droit ni titre du site de Roybon.

Le juge a donné son accord le 5 octobre 2020, par trois ordonnances rendues en référé. Il a ainsi ordonné de faire cesser sans délai le « trouble manifestement illicite […] et le danger auquel ses occupants et les patients sont ainsi exposés ... ». Les huissiers des propriétaires n’ayant pu faire exécuter ces ordonnances à l’amiable, le préfet de l’Isère a accordé le concours de la force publique et l’intervention de la gendarmerie nationale".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess