Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Restos du cœur : 100.000 repas de plus à distribuer cette année dans les Alpes-Maritimes

mardi 27 novembre 2018 à 10:02 Par Fabien Fourel, France Bleu Azur

Les Restos du cœur lancent ce mardi matin leur 34e campagne d'hiver. 34 ans après, la misère progresse dans les Alpes-Maritimes.

Restos du cœur (illustration)
Restos du cœur (illustration) © Radio France - Vincent Isore

Alpes-Maritimes, France

"Moi, je file un rencard à ceux qui n'ont plus rien". 34 ans après, la voix de Coluche résonne encore chez les 600 bénévoles des restos du cœur dans les Alpes-Maritimes. Car rien n'a changé, bien au contraire, la misère ne cesse de progresser. Désormais, plus de 11.000 personnes sont accueillies par les restos dans le département. Et cet hiver, les restos distribueront 100.000 repas de plus dans les Alpes-Maritimes. Qui vient frapper à la porte des restos ? Monsieur tout le monde selon Joel Meynent, président départemental. 

"On a des travailleurs pauvres, des étudiants, des retraités avec la hausse de la CSG et la non-revalorisation des retraites qui fait qu'à la fin du mois il y a moins dans le portefeuille" Joel Meynent 

Les restos se mobilisent donc et délivreront deux fois par semaine dans 15 centres du département les denrées. Plus de 600 bénévoles sont mobilisés chaque jours. Et la distribution des repas n'est pas l'activité exclusive des restos. 

Le témoignage de Joel Meynent

"L'alimentation, c'est 30% de l'activité des restos, car on aide surtout les gens à se sortir de la misère, on aide à faire des CV, à rechercher un emploi, à apprendre le français, à faire des démarches administratives" Joel Meynent. 

Pour donner aux restos des Alpes-Maritimes c'est par ici