Société

Ils distribuent des "câlins gratuits" dans les Pyrénées-Orientales !

Par François David, France Bleu Roussillon dimanche 6 septembre 2015 à 17:01

L'équipe de free huggers envisage déjà de nouvelles opérations
L'équipe de free huggers envisage déjà de nouvelles opérations © Radio France

Ce dimanche, une dizaine de personnes ont offert des câlins aux promeneurs de Canet-en-Roussillon. L’initiative inspirée du mouvement "free hugs" a provoqué des scènes insolites…

Ce dimanche, les promeneurs du front de mer de Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales) ont croisé la route d’une joyeuse bande d’amis qui ouvraient grand leurs bras : ils distribuaient des câlins gratuits !

calins gratuits - 2MN

" C’est un acte citoyen et solidaire  » explique Ojas, professeur de chant sacré à Perpignan, qui brandit une pancarte "free hugs". "Notre objectif, c’est de partager un moment de joie et d’humanité avec un geste anodin et totalement gratuit" .

Bernard vient d'Argelés-sur-mer - Radio France
Bernard vient d'Argelés-sur-mer © Radio France

 

"C’est très agréable d’aller vers les gens et d’effacer cette peur du contact humain que nous avons tous  », ajoute Cécile, venue d’Argelès-sur-Mer. « Un câlin, ça détend, c’est chaleureux. Cela permet de s’apporter de l’amour."

calins gratuits - cécile

calin - Radio France
calin © Radio France

calins gratuits - séverine

Parmi les passants, il y a ceux – minoritaires- qui détournent le regard ou observent de loin sans oser s’approcher. Il y a ceux qui se laissent tenter après un temps d’hésitation. Et ceux qui arrivent en courant, en traversant la rue, pour profiter du câlin gratuit.

"j'ai serré un policier dans mes bras"

"L es réactions sont parfois surprenantes  » s’amuse Ojas, qui a organisé une première opération cet été dans les rues de Perpignan. « J’ai fait des câlins à toute une bande de supporters de rugby anglais. On aurait dit des bébés ! Et j’ai serré dans mes bras un policier. Il était vêtu d’un gilet pare-balles. Ca n’a pas empêché l’humanité de passer !"

calin2 - Radio France
calin2 © Radio France

Une initiative inspirée du mouvement « free hugs »

Ce genre d’opération est encore rare en France, mais il est beaucoup plus développé dans les pays anglo-saxons. Le mouvement « free hugs » est né en 2004 en Australie et il a été rapidement popularisé par les réseaux sociaux.

Les pratiquants français préfèrent d’ailleurs conserver la dénomination anglaise : « free » signifie à la fois gratuit et libre.