Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

12.000 kilomètres à cheval : le projet fou de deux Isérois

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Partir de Grenoble pour aller jusqu'au Vietnam... à cheval ! C'est le projet fou de deux Isérois, Kim et Flavien. Rencontre avec deux aventuriers qui ont décidé de mettre leurs vies en pause pendant deux ans pour réaliser leur rêve.

Kim et Flavien sont partis de Grenoble avec trois chevaux et un chien. L'objectif : atteindre le Vietnam d'ici deux ans.
Kim et Flavien sont partis de Grenoble avec trois chevaux et un chien. L'objectif : atteindre le Vietnam d'ici deux ans. © Radio France - Nicolas Joly

Bourg-d'Oisans, France

Tout plaquer et partir au Vietnam à cheval. C'est en quelque sorte le projet d'un couple d'Isérois. Kim Rémy et Flavien Staub. Ces jeunes trentenaires ont décidé de mettre leurs vies en pause pour réaliser leur rêve : un voyage équestre de deux ans à travers l'Europe et l'Asie. Partis de Grenoble début juin, nous les avons rencontrés avec leurs trois chevaux et leur chienne dans une ferme de l'Oisans où ils se reposent avant d'attaquer le grand départ.

Rencontre avec Kim et Flavien

Des "nouveaux aventuriers"

Pourquoi décider un beau jour de laisser son métier d'ingénieure de côté pour chevaucher vers le Vietnam ? La réponse est évidente pour Kim, qui mûrit ce projet depuis un an : "Ma maman étant Vietnamienne et mon papa Français, ça me parlait symboliquement de rejoindre le Vietnam. On se voit un peu comme des explorateurs parce qu'on va chercher l'inconnu. On veut apprendre de ça." 

Des explorateurs qui n'ont peur de rien ? Pas tout à fait car "on a des peurs", précise la jeune femme. _"Mais ce n'est pas pour ça qu'on ne va pas le faire. Parce qu'_avoir peur c'est ne pas être libre et nous on recherche la liberté."

Quelque part, en partant ainsi vers l'inconnu, les deux baroudeurs cherchent aussi à se mettre en danger, explique Flavien : "Rien que sur la première semaine, on a eu pas mal de péripéties. On a traversé des chemins qui normalement n'étaient pas adaptés aux chevaux. Il y a eu des intempéries avec de la neige, des arbres reversés." 

Des difficultés qui n'entament pas la motivation de Flavien, bien au contraire. "C'est aussi ça _l'aventure, c'est l'imprévu_. J'aime bien cette phrase de l'explorateur Mike Horn qui disait que si l'on attend d'avoir 100% des réponses pour partir, on ne part jamais et que l'on a besoin pour partir que de 5% des connaissances car les 95% restants arriveront sur le chemin."

Les deux aventuriers avouent s'occuper de leurs bêtes avant de s'occuper d'eux-mêmes - Radio France
Les deux aventuriers avouent s'occuper de leurs bêtes avant de s'occuper d'eux-mêmes © Radio France - Nicolas Joly

Une communion avec la nature

La proximité du couple avec leurs bêtes est évidente. Leurs chevaux sont pour eux bien plus qu'un simple moyen de transport. Ce sont avant tout leurs compagnons de route. "Ce sont eux qui passent en premier", avance Kim, "s'ils ont un bobo on s'en occupe tout de suite, tandis que si c'est nous, on attend que ça passe et on voit après. C'est les chevaux d'abord." Les chevaux, mais aussi la chienne Gaïa, qui accompagne les aventuriers. "C'est elle la plus agile et la plus entraînée du groupe. _Elle est indispensable au voyage_. Les animaux c'est un intermédiaire entre nous et la nature."

Un périple bien préparé

Les deux tourtereaux ne se sont pas envolés du jour au lendemain. Leur voyage leur réserve sans doute nombre de surprises mais il est minutieusement préparé en amont. Pour pouvoir assurer ce périple de deux ans, Kim et Flavien ont monté une association : "Réalise ton rêve". Cela leur a permis de lancer une cagnotte sur le site Leetchi, mais aussi de récolter des fonds du département de l'Isère et d'être sponsorisés par un équipementier équestre. Une fois leur rêve réalisé, les deux voyageurs veulent la faire perdurer pour permettre à d'autres d'aller à leur tour au bout de leurs rêves.