Insolite

150 pièces d'or vendues aux enchères à Poitiers

Par Mélanie Barbotin, France Bleu Poitou samedi 10 décembre 2016 à 7:10

Pièce de monnaie de 1915  Austro-Hongroise avec sur sa face l'empereur François-Joseph d'une valeur de 350 euros.
Pièce de monnaie de 1915 Austro-Hongroise avec sur sa face l'empereur François-Joseph d'une valeur de 350 euros. © Radio France

Aux enchères du crédit municipal de Poitiers, 150 pièces de monnaies en or ont été vendues, vendredi 9 décembre. Un lot exceptionnel pour le crédit municipal. Il s'agit en réalité de plusieurs vendeurs obligés de se séparer de leur collection pour des raisons économiques.

Les collectionneurs sont parfois venus de loin pour acheter quelques pièces d'or. Alain a fait le déplacement depuis Bordeaux. Il a déjà chez lui plus de 2 000 pièces d'or. "Je recherche toutes celles qui datent d'après la révolution Française". A l'aide d'une loupe de bijoutier il examine chaque détail. "Je regarde où elles ont été frappées car en fonction de la série elles sont plus ou moins rares". Il inscrit discrètement sur son calepin celles qui l'intéressent. Il faut éviter d'attirer l'attention des autres visiteurs.

Une façon de placer son argent

De son côté, Arnaud, a eu un coup de coeur pour un souverain, une pièce anglaise. La beauté de l'objet l'intéresse bien sûr, mais c'est aussi une façon de placer son argent. "Avec la cote de l'or, je préfère acheter des pièces en or plutôt que d'avoir un livret A". Mais il n'est pas le seul sur le coup, une centaine d'acheteurs participent aux enchères, parmi eux des étrangers. Par téléphone, un suisse et un luxembourgeois sont prêts à tout pour remporter le plus beau lot.

Il y a peu de rayures, elle brille encore - Maître Tailliez commissaire-priseur

L'une des pièces maîtresses de la collection date de 1915. Il s'agit d'une pièce de monnaie de l'empire austro-hongrois, le profil de l'empereur François-Joseph est gravé sur l'une des faces. "Il y a peu de rayures, elle brille encore, elle est en très bel état", commente Maître Tailliez, commissaire-priseur, qui estime l'objet à 350 euros.

Une valeur totale de 30 000 euros

Ces 150 pièces d'or, toutes vendues, provenaient de plusieurs collections de particuliers, obligés de se séparer de leur trésor au crédit municipal faute d'argent. Les anciens propriétaires ont pu récupérer au total près de 30 000 euros à la fin de la journée.