Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En 1996, deux spéléologues s'enfermaient dans les souterrains d'Arras : un prélude à l'opération "Deep Time" ?

-
Par , France Bleu Nord

Le 14 mars dernier, 15 volontaires s'enfermaient dans une grotte de l'Ariège pour une opération "Deep Time", une opération hors du temps, qui doit durer 40 jours. En 1996, deux spéléologues avaient tenté la même expérience dans les souterrains arrageois. Retour d'expérience.

Pascal Barrier et Jannick Roy ont passé deux mois dans les souterrains d'Arras, 25 ans avant l'opération "Deep Time"
Pascal Barrier et Jannick Roy ont passé deux mois dans les souterrains d'Arras, 25 ans avant l'opération "Deep Time" © Maxppp - Inconnu

L'affaire a fait grand bruit il y a une dizaine de jours : 15 personnes "de la société civile" sont descendues dans la grotte de Lombrives en Ariège pour vivre une expérience hors du temps de 40 jours. Pas de contact avec l'extérieur, pas davantage de montre ou de repères pour suivre le cours du temps. 

Il y a 25 ans, une expérience du même genre était menée dans la région, dans les souterrains d'Arras. Deux spéléologues se sont enfermés plus de 20 mètres sous terre dans les souterrains qui avaient accueilli lors de la première guerre mondiale des milliers de soldats du Commonwealth qui s'apprêtaient à lancer la bataille d'Arras.

Pascal Barrier et Jannick Roy avaient alors affronté la solitude humide des souterrains arrageois durant plus de deux mois!

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Une opération de communication pour la municipalité de l'époque mais pas que: les deux hommes avaient été mandatés par le service archéologique de la ville pour faire des relevés topographiques des souterrains et mener une recherche sur les traces laissées par les soldats de la première guerre qui avaient vécu reclus dans ces souterrains avant de mener l'offensive contre les forces allemandes.

Ecouter: Pascal Barrier se souvient de sa mission dans les souterrains arrageois

Et puis une opération hors du temps également. Pendant deux mois les deux hommes ont vécu sans aucun contact avec l'extérieur sans davantage de repère de temps. "On mangeait non pas parce-qu'il était midi mais parce que notre horloge biologique nous disait qu'il fallait manger, pareil pour dormir" se souvient Pascal Barrier qui avait constaté que leur "horloge biologique" était alors calée sur 25 heures par jour!

Et depuis l'expérience de 1996 les souterrains où ont vécu Pascal Barrier et Jannick Roy ont finalement été aménagés pour des visites touristiques, la "Carrière Wellington" d'Arras attire chaque années des milliers de visiteurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess