Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Ardèche : une start-up envoie du Picodon en Nouvelle-Zélande

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Une baguette, du Picodon et du saucisson envoyés jusqu'en Nouvelle-Zélande ? C'est ce que propose la start-up Ma Petite France. L'entreprise est basée à Soyons en Ardèche, elle a vu le jour il y a un an sur l'initiative de deux passionnés.

Ma Petite France à la rencontre des producteurs
Ma Petite France à la rencontre des producteurs - Ma Petite France

Soyons, Ardèche, France

Benjamin et Julien sont deux anciens expatriés. Durant leurs séjours, respectivement en Irlande et en Australie, ils ont rêvé des bons produits du terroir français. À leur retour en France, les deux amis font le même constat : "Plus on est loin de la France, plus les produits de chez nous nous manquent." Ils décident de se lancer et créent leur entreprise : Ma Petite France. L'idée, c'est d'envoyer aux expatriés des produits français et des plats traditionnels directement dans leurs boîtes aux lettres. Imparable pour combattre le mal du pays.

"Manger comme chez mamie"

Julien, c'est le passionné de voyage, Benjamin, l'amoureux de la gastronomie française. Un duo idéal qui commence à démarcher les petits producteurs de nos régions. Parmi eux, cinq se trouvent dans la Drôme et deux en Ardèche. Du saucisson, du Picodon, des baguettes, du jambon de pays... Dans la chambre froide des deux associés, on trouve de tout. Et surtout de la qualité : "On se rend chez les producteurs qui sont vraiment au bout du chemin. On enfile les bottes et on va discuter avec eux pour dénicher les meilleurs produits. On a à cœur de les valoriser eux et leur travail."

Des "colis frais" garant de la qualité 

Forcément, du fromage qui parcourt des milliers de kilomètres, cela nécessite certaines précautions : "Les produits frais sont envoyés dans des colis sous une atmosphère contrôlée, entre deux et quatre degrés. Ils arrivent en Nouvelle-Zélande en trois jours, au Japon en deux jours. L'intérêt, c'est que la qualité ne soit pas altérée." En tout, Ma Petite France livre dans 32 pays, un casse-tête administratif dont l'entreprise se charge afin que les colis ne restent pas bloqués à la douane.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu