Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Insolite

20 ans de la Coupe du monde 98 : "Ca a été pour moi une grande aventure", Jacques Lambert, président de l'organisation

vendredi 5 janvier 2018 à 15:52 Par Fanny Bouvard et Eric Normand, France Bleu Orléans

"Et 1, et 2, et 3 Zéro!". La Coupe du monde de foot 1998 et l'historique victoire des Bleus au Stade de France, c'était il y a 20 ans. Jacques Lambert était président du Comité d'organisation de l'événement, aujourd'hui retraité, il est installé dans le Loiret.

Jacques Lambert, dans les studios de France Bleu Orléans.
Jacques Lambert, dans les studios de France Bleu Orléans. © Radio France - Eric Normand

Orléans, France

Six années de travail, de préparation, trois semaines de compétition et à la fin la première étoile accrochée sur le maillot de l'équipe de France de football. La Coupe du monde 1998 en France, Jacques Lambert, le président du Comité d'organisation en garde un magnifique souvenir. 

"Ça a été une telle aventure. Une grande aventure ! raconte-t-il. Nous avons dû recruter et former 700 personnes et 12.000 volontaires. C'est ça que je retiens d'abord, c'est l'aventure humaine !" 

"Nous les organisateurs nous étions "neutres", se souvient le jeune retraité installé dans le Loiret. Mais à partir du moment où l'équipe de France a commencé à monter vers les sommets l'enthousiasme a été incroyable. Ça s'est terminé en apothéose."

Un événement très important pour le monde sportif français

Au-delà de la compétition, pour Jacques Lambert, le succès de cette Coupe du monde a permis à la France de devenir une référence pour d'autres événements sportifs. "Ça a eu un impact durable au moins dans deux domaines, précise-t-il. Le premier, c'est la démonstration par la France de sa capacité à organiser un tel événement sportif. Et puis, le deuxième, c'est le niveau général et la compétitivité du football de haut niveau en France. [...] Depuis 25 ans, on peut considérer que la France a accueilli tous les grands événements, soit mondiaux, soit continentaux. L'apothéose ça sera Paris 2024. Il est certain que ça a compté dans l'attribution."

L'Euro 2016, une compétition plus pesante

En 2016, pour l'Euro, Jacques Lambert a retrouvé sa casquette de président du Comité d'organisation. Mais juste après les attentats, l'ambiance a été plus difficile. "Nous étions dans un contexte sécuritaire assez dramatique. La tension a été palpable à partir des attentats de Charlie Hebdo et elle n'a fait que monter jusqu'au jour du match d'ouverture. Je peux vous dire que nous avons respiré que le soir de la finale".

Jacques Lambert a quand même vu beaucoup de belles choses avec la nouvelle génération des Bleus. "Elle me plait bien. Didier Deschamps a su donner une envie, une motivation. Et puis les résultats sont là. On l'a vu notamment à l'Euro, on est passé tout près de la victoire." Il attend donc la Coupe du monde 2018, cet été en Russie.