Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

24 heures du Mans : la traditionnelle cérémonie des empreintes n'aura pas lieu ce lundi soir !

-
Par , France Bleu Maine

La cérémonie de pose des empreintes, hommage aux récents vainqueurs des 24 heures du Mans, était prévue comme chaque année le lundi précédant l'épreuve, ce 10 juin à 18h, place Saint-Nicolas. Mais, à cause des travaux, elle a été anticipée sans communication à la veille, pendant l'étape du pesage.

45 plaques en bronze, ornées des empreintes des vainqueurs, déplacées pour cause travaux ... Chaque plaque a coûté 5 000 euros.
45 plaques en bronze, ornées des empreintes des vainqueurs, déplacées pour cause travaux ... Chaque plaque a coûté 5 000 euros. © Radio France - Simon de Faucompret

Le Mans, France

C'est pourtant une tradition depuis 1991 et un rendez-vous pour certains fans d'automobile : chaque lundi précédent l'épreuve des 24 heures du Mans, à 18h, les vainqueurs de l'édition précédente posent leurs empreintes sur une plaque de bronze, sur la place Saint-Nicolas au Mans (Sarthe), à la manière du Walk of Fame d'Hollywood pour les personnalités du cinéma : cette année, les vainqueurs de 2018 avec Toyota Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso étaient donc annoncés ce lundi 10 juin. Un rendez-vous pris et encore annoncé quelques heures plus tôt dans les programmes officiels, notamment sur le site internet de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO), organisateur des 24 heures du Mans. Pourtant, d'après nos informations, il n'aura pas lieu ce lundi soir.

"Au programme du lundi 10 juin 2019", la cérémonie était encore prévue quelques heures avant sa tenue ! Elle a pourtant été faite la veille. - Aucun(e)
"Au programme du lundi 10 juin 2019", la cérémonie était encore prévue quelques heures avant sa tenue ! Elle a pourtant été faite la veille. - Capture d'écran sur le site de l'ACO

Cérémonie avancée pour cause travaux

En vérité, la cérémonie a été anticipée la veille, le dimanche 9 juin, pendant le pesage, place de la République. Selon Bernard Warain, créateur de cette institution il y a 28 ans, tout cela est dû aux importants travaux dans le centre-ville du Mans, et notamment dans le quartier Saint-Nicolas. Une information qui aura peut-être échappé à des amateurs et amatrices de cette cérémonie, qui réunit les champions de l'année précédente ! En effet, elle n'a semble-t-il été annoncée par aucun organe officiel.

Les moulures des empreintes (plus d'une quarantaine de plaques) ont été retirées l'an dernier pour éviter leur dégradation. Les travaux sont prévus jusqu'en 2024. 

C'est Bernard Wagrain, ancien épicier, qui a eu l'idée de rendre hommage aux vainqueurs de cette manière en 1991.  - Radio France
C'est Bernard Wagrain, ancien épicier, qui a eu l'idée de rendre hommage aux vainqueurs de cette manière en 1991. © Radio France - Solène de Larquier

Nouvelle organisation dès 2020

Pour l'instant stockées par les services de la ville du Mans, ces quelque 45 plaques sont destinées à "resservir un jour", affirme Bernard Wagrain. Elles seront disséminées à divers endroits du centre-ville pour "mettre en valeur des sites touristiques du Mans. Surtout des endroits liés à la course, comme la place de la République pour le pesage, ou l'ancien siège de l'ACO ..."

Un flash-code sera même à disposition des passants, et de leur téléphone portable, pour obtenir de plus amples détails sur la plaque, les pilotes qu'elle honore, et le lieu en question. "Les choses vont se mettre en place en septembre, quand les travaux auront avancé", révèle l'ancien épicier à l'origine de ces plaques en bronze, qui valent chacune 5 000 euros. "Ce sera aussi en fonction des disponibilités de la mairie ... À mon avis, on verra les premières installations de plaques au début de l'année prochaine."