Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

24H du Mans moto : elles sont les wonder women du circuit

vendredi 20 avril 2018 à 18:04 Par Yann Lastennet, France Bleu Maine

C'est le seul équipage 100% féminin engagé aux 24 heures moto. Le Girls Racing Team (Yamaha n°19) détonne et pas seulement parce que ce sont trois filles qui pilotent. L'an passé, pour leur première participation, elles ont fini 15e de leur catégorie. Une performance qui a fait taire les machos.

Jolanda, Amandine et Bettina, trois des quatre filles qui pilotent ce week-end la Yamaha n°19 du Girls Racing Team
Jolanda, Amandine et Bettina, trois des quatre filles qui pilotent ce week-end la Yamaha n°19 du Girls Racing Team © Radio France - yann lastennet

Le Mans, France

Amandine Creusot, l'une des pilotes de Girls Racing Team, sourit quand elle repense à ses premières 24 Heures, en 2013 à Barcelone. " Ce qui était bien, c'est qu'on ne comprenait rien à ce que disaient les autres car il y avait beaucoup d'Espagnols". Des commentaires acides, des regards amusés voire condescendants, qui ont vite disparu car les Girls ont remporté la course dans  leur catégorie. "On arrivait pour la première fois même si on était mal regardées, et lorsqu'on a pointé en tête du classement 600 cc, je pense que, malgré tout, les gens ont eu un minimum de respect".

Amandine Creusot, l'une des 3 pilotes féminines du Girls Racing Team

"Les filles, c'est plus facile à manager que les garçons"

Les filles détonnent par leurs performances. Premier équipage féminin à terminer le Bol d'Or en 2015, le Girls Racing Team termine 30e des 24h du Mans l'an passé pour sa première participation et 15e de sa catégorie (Superstock). De bons résultats qui attirent l'oeil des sponsors explique Pierre Pesselier, le team manager. "Quand les gens veulent nous aider, ils sont sûrs d'être remarqués. Les médias viennent plus nous voir car, forcément, c'est le seul équipage 100% féminin. Un équipage de garçon pour se démarquer, il doit terminer dans les cinq premiers".

Pierre Pesselir, le team manager du Girls Racing Team

Et puis des filles c'est plus facile à encadrer que les garçons, selon Pierre Pelissier " J'ai managé les deux et franchement, les filles sont plus agréables. Elles sont plus sympa et il y a moins d'ego. Elles se donnent des conseils et travaillent pour l'équipe. Alors que chez les garçons, il y en a souvent un qui veut prouver aux autres qu'il est le meilleur". L'objectif de ces "wonder women" pour ces 24 heures est tout simple :  faire mieux que l'an passé.