Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

29 heures et 33 minutes pour traverser le massif des Vosges : record battu par un traileur marnais

lundi 7 mai 2018 à 17:20 Par Nathalie Broutin, France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu Sud Lorraine

L'ultra traileur de la Marne, Romain Sophys, détient depuis le week-end dernier, le nouveau record de la traversée du massif des Vosges. Le précédent record et la première trace ont été réalisés en 2016 par le Vosgien Stéphane Brogniart, "heureux que sa trace fasse désormais des amateurs".

En 2016, le Vosgien Stéphane Brogniart a tracé le premier parcours à travers le massif des Vosges
En 2016, le Vosgien Stéphane Brogniart a tracé le premier parcours à travers le massif des Vosges © Maxppp - Philippe Clément

Grand Est, France

Romain Sophys a repris le travail ce lundi 7 mai à Sainte-Menehould dans la Marne "en forme" . Ce week-end, l'ultra-traileur a battu le record de la traversée du massif des Vosges en 29 heures et 33 minutes, soit 1h30 de mieux que le précédent record, première trace en 2016 du vosgien Stéphane Brogniart. Soit plus de 200 kilomètres de course. 

Un défi également humain 

Le Marnais confie s'être dit un matin en se levant "qu'est-ce que moi j'ai envie de faire ? ".  La traversée du massif des Vosges en 2016 par Stéphane Brogniart "lui a bien plu". Il en parle à des amis, pour que l'aventure soit partagée. "Pourquoi pas? Qui ne tente rien n'a rien" précise le recordman. Alors les voilà partis ce samedi 5 mai d'Abreschviller, direction Belfort via principalement les voies du GR5, pour rejoindre les "grands cols, le Donon, puis les crêtes vosgiennes, et enfin redescendre vers Belfort". 

Pas toujours facile de se repérer 

Romain Sophys confie qu'il ne lui a pas été toujours facile de se repérer, lui le Marnais. Il a craint de perdre du temps, car il n'avait pas une grosse marge d'avance.  "Et puis le corps", insiste le traileur, "il peut arriver à saturation, la nuit parfois il y a des problèmes d'endormissement". Pas de blessure, une météo plutôt favorable ce week-end. " La découverte de soi-même et du paysage , c'est une grande partie du défi" conclue Romain Sophys ,heureux de son expérience extrême dans un massif vosgien dans lequel "il en a pris plein les yeux".