Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

40 ans de France Bleu Mayenne : quand un agriculteur baptise ses vaches par le nom des gens de la radio !

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

C'est devenu une habitude pour Guy, fidèle auditeur et agriculteur à Cigné : baptiser ses vaches et ses veaux par les prénoms des membres de l'équipe de France Bleu Mayenne. On vous raconte cette histoire à l'occasion des 40 ans de France Bleu Mayenne ce mardi 16 juin 2020.

Guy de Cigné dans son champs auprès des vaches
Guy de Cigné dans son champs auprès des vaches © Radio France - Martin Cotta

Il y a 40 ans jour pour jour, France Bleu Mayenne naissait. Votre radio s’appelait alors Radio Mayenne. C'est son anniversaire ce mardi, l'occasion de raconter les histoires qui marquent la première radio du département. Et celle-ci est loin d'être une légende : un agriculteur fidèle de l'antenne, Guy de Cigné, a pris l'habitude d'appeler ses veaux et ses vaches par le prénom des gens de France Bleu Mayenne. Une démarche adorable, rigolote. 

Josie et Mary

Tout est parti de nos chargées d'accueil à la radio qui interceptent les appels au quotidien : Josie, Mary et Véronique. "Voici N'Josie et N'Mary", déclare Guy en montrant fièrement deux vaches dans son champ. Ces baptêmes, devenus rituels remontent à trois ans environ. "J'ai appelé à la radio un jour, et puis on a plaisanté là-dessus avec Josie. Et puis l'idée a fait son chemin. Je le fais par plaisir désormais. Les animaux ont un numéro obligatoire, par rapport au département et au cheptel, et par ordre de naissance. Mais même si j'ai 150 vêlages par an, je donne 150 noms", poursuit l'agriculteur. 

P'Cagole

Guy donne la météo dans le Nord-Mayenne tous les matins à l'antenne. Nous avons tous un veau ou une vache à nos noms. Auditeur attentif qu'il est, à chaque fois qu'il entend un nouveau prénom à radio, Guy passe à l'action. Plusieurs journalistes qui ont effectué des contrats courts à France Bleu Mayenne ont eu aussi le droit à un animal à leur nom. "Comme Romane, Lila, Pauline. Elles m'envoient des textos parfois pour prendre des nouvelles des bêtes et pour me demander une photo. Je le fais avec plaisir", sourit l'exploitant agricole. 

Pauline Renoir, journaliste niçoise sur le réseau France Bleu, a travaillé à la rédaction il y a quelques mois. Elle fait partie des (heureuses) élues. "Ma vache a été baptisée P'Cagole (rires). P comme Pauline évidemment. Et Cagole, qui est une manière d'appeler les jeunes femmes du sud de la France. Et c'était une blague, un running gag entre nous à la station, donc j'ai proposé à l'éleveur d'appeler ma vache comme ça", rigole Pauline. Aux dernières nouvelles, P'Cagole se porte comme un charme dans le Nord-Mayenne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess