Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Un instituteur héraultais retrouve sa première élève, 66 ans après

Par

Marc Seguin était enseignant à Moulès-et-Baucels, près de Ganges (Hérault), dans les années 50. Il se souvenait du nom de sa première élève, Annie Sarran. Plus de six décennies après, ils se sont retrouvés.

66 après, Marc Seguin a retrouvé sa toute première élève.
66 après, Marc Seguin a retrouvé sa toute première élève.

Ce sont des retrouvailles plutôt inattendues. À 86 ans, Marc Seguin, instituteur à la retraite, a retrouvé sa toute première élève. En 1952, alors qu'il a tout juste 19 ans, il est nommé à l'école de Moulès-et-Baucels, près de Ganges. Il y a neuf élèves dans sa classe, dont Annie Sarran, 13 ans à l'époque. "Je me souviens d'elle parce que je lui ai fait passer son certificat d'études", se rappelle-t-il. 

Publicité
Logo France Bleu

Recherche d'archives et documents

Marc Seguin reste deux ans dans cette école, avant d'être appelé pour son service militaire. À son retour, il est nommé à l'école de Montferrier-sur-Lez, où il a enseigné pratiquement toute sa carrière et où il vit toujours aujourd'hui.

Marc Seguin vit aujourd'hui à Montferrier-sur-Lez © Radio France - Sophie Eychenne

Après une mauvaise chute l'année dernière, l'octogénaire se déplace en fauteuil roulant. Il n'est plus en mesure de sortir, alors il consacre son temps à l'écriture. C'est justement pour les besoins de son nouvel ouvrage, une autobiographie intitulée "Une vie d'instit'", qu'il a souhaité rassembler le plus de documents possible. Seulement voilà, de ses premières années d'enseignant, il ne lui restait qu'un nom en tête : celui d'Annie Sarran.  "C'était une bonne élève, son nom m'est resté toujours", explique-t-il.

loading

Marc Seguin contacte alors la mairie de Moulès. La secrétaire, séduite par la démarche de l'ancien instituteur, parvient à retrouver Annie : elle habite toujours la commune et aura 80 ans à la fin de l'année. Pour elle, c'est "exceptionnel". "Je n'aurais jamais pensé le retrouver et entendre parler de lui. C'est comme s'il était de la famille. Il est parti loin, et maintenant on l'a retrouvé", confie-t-elle.

Le plus "beau cadeau" d'une vie d'instituteur

C'est finalement Annie qui contacte son ancien enseignant. "J'ai reçu un appel le 3 ou le 4 janvier", raconte Marc Seguin. "C'était elle, elle m'appelait pour me souhaiter la bonne année. C'était très émouvant, ça m'a sidéré". 

Retraité depuis 30 ans, c'est pour lui "le plus beau cadeau" de sa vie d'instituteur. "On reçoit des médailles, des décorations. Ça ne vaut rien comparé à ce que j'ai éprouvé à ce moment-là", témoigne-t-il.

"C'est le plus beau cadeau de ma vie d'instituteur. Les médailles, les décorations, ça ne vaut rien à côté de ça"

Depuis, Marc Seguin et Annie Sarran sont devenus amis ; ils se sont écrit, téléphoné et même revus, au début du mois d'avril.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu