Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

À Aix-les-Bains, la mairie préfère le cheval au tracteur pour dégager les troncs d'arbres

mercredi 22 novembre 2017 à 5:32 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Pays de Savoie

Pour entretenir ses forêts tout en respectant l'environnement, la mairie d'Aix-les-Bains, en Savoie, a confié ses travaux de bûcheronnage a une entreprise qui se sert d'un cheval pour dégager les troncs d'arbres.

Vincent (à droite) travaille avec Tom pour faire du débardage depuis une dizaine d'années.
Vincent (à droite) travaille avec Tom pour faire du débardage depuis une dizaine d'années. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Aix-les-Bains, France

Si on utilisait des chevaux plutôt que des tracteurs pour charrier les troncs de bois coupés en forêt ? La mairie d'Aix-les-Bains réalise en ce moment des abattages dans la forêt de Corsuet et pour la deuxième année consécutive, elle a fait appel à une entreprise de Saint-Offenge qui utilise les chevaux pour le débardage, comprenez le transport des troncs, et cela a beaucoup d'avantages.

Avec son mètre soixante au garrot et ses 900 kilos, ce ne sont pas quelques troncs qui vont faire peur à notre cheval de trait. "Lui c'est Tom", explique Vincent, son propriétaire. "C'est un cheval de race ardennaise, très docile."

Une fois les troncs coupés, ils sont attachés à une chaîne et tirés par le cheval. "Heï ! Heï ! ". Vincent dirige Tom avec de drôles de mots. "C'est ce que j'appelle le langage européen : il y a un peu de belge, de l'anglais, du patois, du savoyard et même du ch'ti."

"Le cheval, c'est vraiment l'outil adapté pour faire ce travail" - Vincent Mittaud, technicien de l'ONF.

Le tronc glisse sur le sol. "C'est l'avantage du cheval", poursuit Vincent. "Avec un tracteur, les roues creusent des sillons et on arrache aussi les jeunes pousses en bougeant les troncs." C'est aussi plus écologique est plus silencieux. "C'est important pour la mairie", confie Vincent Mittaud, technicien de l'ONF et chargé du suivi des travaux. "Dans cette forêt, il y a beaucoup de gens qui viennent se balader, des joggeurs, des classes d'enfants ... le cheval ne traumatise personne donc c'est vraiment l'outil adapté."

Un cheval de trait comme celui-ci peut tirer des troncs de plus de 800 kilos. - Radio France
Un cheval de trait comme celui-ci peut tirer des troncs de plus de 800 kilos. © Radio France - Tommy Cattaneo.

"Il faudrait même qu'on utilise les chevaux de trait pour encore plus de travaux", enchaîne Vincent, le propriétaire de Tom. "Par exemple pour entretenir les bords des rivières ou des ruisseaux. C'est un savoir-faire qu'il faudrait faire perdurer pour le transmettre aux générations futures."

Mais comme dit le dicton : "Qui veut aller loin ménage sa monture." Pour certains travaux, Vincent laisse donc Tom au repos et utilise un tracteur si la charge ou la distance sont trop importantes. "On est quand même au XXIe siècle, faut aussi savoir vivre avec son temps !"