Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Valéry Giscard d'Estaing

Mort de Giscard d'Estaing : quand l'ancien président était parti sans tout payer après une visite à Arhansus

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Pays Basque

Valéry Giscard d'Estaing s'était déplacé à Arhansus en 1976 pour le deuxième anniversaire de son élection. Il avait "offert" un banquet à tout le village, mais tous les fournisseurs n'avaient pas été payés.

Valéry Giscard d'Estaing en 1976.
Valéry Giscard d'Estaing en 1976. © Maxppp - Dennis Brack

Alors qu'on a appris ce mercredi la mort de Valéry Giscard d'Estaing, France Bleu Pays Basque s'est rendu ce jeudi 3 décembre dans le village d'Arhansus où l'ancien président s'était déplacé en 1976. L'ancien président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, était connu pour ses initiatives médiatiques, pour essayer de se rapprocher des Français. Le 27 mai 1976, c'est le jour de son unique visite au Pays Basque, dans le tout petit village d'Arhansus dans la vallée d'Ostibarret, en Basse-Navarre : 100 habitants à l'époque et 70 aujourd'hui en 2020. Sur les 61 votants du village, 59 avaient voté pour lui, soit un pourcentage record de 97%. Le président était venu en DS noire avec son épouse et avait offert un repas sous chapiteau à tout le village.

Une visite source de stress

La maire de la commune, Christine Erdoçaintzi-Etchart avait 4 ans lors de cette visite, elle n'en garde pas de souvenir. Mais la visite de Giscard, on en parle encore à Arhansus, "on sait que s'il n'a eu que 97% de voix, 100% des habitants du village étaient à ce repas", dit-elle dans un sourire. "Le  maire de l'époque, Ambroise Pitchouague, en était marqué, parce que j'en ai parlé avec sa fille. Elle m'a dit que ça avait été beaucoup de visites du préfet, pour préparer la journée, vraiment du stress pour tout le monde". Mais c'est après la visite que les choses se sont gâtées.

Christine Erdoçaintzi-Etchart, maire d'Arhansus: "100% des habitants étaient venus au banque".

Il a laissé un goût amer

"Reste la petite anecdote de Monsieur Giscard d'Estaing (lui ou son staff) qui a tout organisé, mais qui n'a pas tout payé avant de partir. C'est le petit goût amer qu'en ont gardé certains villageois", ajoute Christine Erdoçaintzi-Etchart. En revanche une solution fut trouvée pour financer la réfection du toit de l'église

Pour Andde Etceheverry, 14 ans à l'époque, "les gens étaient plutôt content, j'ai été frappé par la foule et le dispositif de sécurité. Mais le côté très décontracté de Giscard et de sa femme Anémone nous avaient marqué aussi. On nous avait briefé pour nous dire que la commune de l'époque ne devait pas profiter de l'occasion pour faire l’aumône, ne pas demander grand-chose". Mais il se souvient surtout que "on avait fait un bon gueuleton, bien arrosé". 

Andde Etcheverry: "on avait fait un bon gueuleton, bien arrosé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess