Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

À Bouzigues, un distributeur automatique... d'huîtres

-
Par , France Bleu Hérault

Vous avez prévu de manger des huîtres pour le Nouvel An, mais vous n'avez pas le temps d'aller au marché. Désormais à Bouzigues, vous pouvez acheter les huîtres des établissements Balmefrezol 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 dans un distributeur automatique, le premier de la région.

Dans le distributeur, Mélody Balmefrezol met des huîtres n°4, 3 et 2, en quantités différentes selon les casiers.
Dans le distributeur, Mélody Balmefrezol met des huîtres n°4, 3 et 2, en quantités différentes selon les casiers. © Radio France - Marina Guibert

Bouzigues, France

Il trône fièrement devant la boutique des établissements Balmefrezol à Bouzigues. Le premier distributeur automatique d'huîtres de la région a été installé il y a un mois par les ostréiculteurs Mélody et Samuel Balmefrezol.  "En fait, c'est une sorte de gros frigo avec douze casiers où on peut mettre jusqu'à quinze douzaines d'huîtres", explique Mélody. Concrètement, le système est très simple : "Soit vous faites un drive, c'est-à-dire que vous nous passez votre commande, on vous la prépare et on vous envoie un code pour la retirer dans la machine, soit vous venez directement, vous choisissez ce que vous voulez, vous payez et vous repartez avec."

Mélody et Samuel Balmefrezol en ont eu l'idée en voyant un distributeur automatique de fromages à Moutiers. "C'était important d'être les premiers à le faire pour les huîtres", expliquent-ils.

Une hygiène très contrôlée

D'abord, les huîtres ne restent pas dans le distributeur jusqu'à ce quelles soient achetées comme pour un distributeur de boissons par exemple. "On les change tous les deux jours maximum, affirme Mélody Balmefrezol. On les remet ensuite dans l'eau et on en change". L'ostréicultrice fait surtout attention à ses stocks : "Pour l'instant, comme les gens ne le connaissent pas encore très bien, on ne le remplit jamais complètement parce que ça ne sert à rien de mettre de le remplir pour le vider". Il y a aussi une sonde qui vérifie en permanence que les coquillages sont à bonne température pour des conditions de conservation optimales.

"Nous, on est toujours là pour donner des conseils."

Pour Mélody Balmefrezol, la question de la déshumanisation du processus ne se pose même pas : "La boutique est toujours ouverte 7 jours sur 7 et nous, on est toujours là pour donner des conseils. Notre clientèle habituelle vient toujours à la boutique"

Pour elle, il s'agit surtout de toucher une nouvelle clientèle "C'est pour les gens qui travaillent tard le soir ou qui ne peuvent venir qu'entre midi et deux, ils sont sûrs d'avoir leurs huîtres à n'importe quelle heure." 

Une machine complémentaire de son travail donc : "Par exemple, une dame nous a passé une commande de cinq douzaines d'huîtres, mais au moment de venir les chercher, elle s'est retrouvée bloquée dans les bouchons. On lui a mis la commande dans la machine. Comme ça, elle a quand même pu avoir ses huîtres même si elle est arrivée après la fermeture de la boutique."

Les premiers retours sont bons assure Mélody Balmefrezol. Elle se donne six mois à un an pour que la machine fonctionne, c'est-à-dire "qu'elle se vide quand je la remplis et que je n'aie pas besoin de changer les huîtres".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu