Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Côte-d'Or : à Champagne-sur-Vingeanne, on peut pédaler sur les rails d'une voie SNCF désaffectée

mercredi 25 juillet 2018 à 17:15 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

À Champagne-sur-Vingeanne on vous propose de faire une belle balade de près de 10 kilomètres aller-retour sur une ancienne voie de train désaffectée. Une balade à faire en famille à bord de machines baptisées "Vélorail".

Un panneau de signalisation près de Champagne-sur-Vingeanne
Un panneau de signalisation près de Champagne-sur-Vingeanne © Radio France - Thomas Nougaillon

Champagne-sur-Vingeanne, France

Mi-vélo, mi-train partez à la découverte de la vallée de la Vingeanne de manière originale avec le "Vélorail" ! Depuis fin juin 2013 la commune de Champagne-sur-Vingeanne - 35 km au Nord Est de Dijon - met à votre disposition l'un de ces engins de promenade insolites pour allier plaisir de l’effort physique et découverte de la nature

Le logo du Vélorail sur la chasuble de l'un des employés saisonniers  - Radio France
Le logo du Vélorail sur la chasuble de l'un des employés saisonniers © Radio France - Thomas Nougaillon

Vous pourrez parcourir à la force du mollet près de 10 kilomètres aller-retour entre l'ancienne gare SNCF de Champagne-sur-Vingeanne et le lieu dit "La Fontaine à l’Âne" sur une antique voie ferrée. Et si vous faites le parcours en fin de matinée vous pourrez même pique-niquer au niveau de la gare de Broye-les-Loups

Notre reporter a embarqué sur l'une de ces machines aux côtés de Nelly, Guy-Marie et leurs petits-enfants Maxime 6 ans et Lucie 2 ans et demie. Ils sont venus exprès de Saint-Julien près de Beire-le-Châtel pour rouler sur un "Vélorail". 

Guy-Marie et Nelly sont venus de Saint-Julien pour pédaler en famille sur un Vélorail - Radio France
Guy-Marie et Nelly sont venus de Saint-Julien pour pédaler en famille sur un Vélorail © Radio France - Thomas Nougaillon

C'est parti à bord du Vélorail

Après quelques consignes de sécurité distillées par l'un des jeunes employés du Vélorail, c'est le départ. Installés sur une large banquette à l'arrière, les deux gamins, bob ou casquette sur la tête, lunettes de soleil sur le bout du nez profitent du beau soleil et des coups de pédales de leurs grands-parents. "Est-ce que ça va les enfants à l'arrière ?" questionne Guy-Marie. "Oui ça va et devant ?" répond le petit garçon dans un large sourire goguenard. Bientôt fini le soleil, le Vélorail arrive dans une zone ombragée entre les arbres d'une épaisse forêt. "On peut pique-niquer à mi-parcours et c'est ce que l'on va faire. On reviendra en début d'après-midi" poursuit Nelly qui a prévu du jambon blanc, des chips, des tomates cerises et des jus d'orange alors que les roues métalliques cognent contre les rails avec d'agréables "tac-tac-tac".  

Attention au départ! Notre reporter a embarqué avec un couple de grands-parents et ses deux petits-enfants

Après avoir écouté les consignes de sécurité concernant notamment la traversée de petites routes ou la manière de faire pivoter la machine pour le retour, ils sont partis!  - Radio France
Après avoir écouté les consignes de sécurité concernant notamment la traversée de petites routes ou la manière de faire pivoter la machine pour le retour, ils sont partis! © Radio France - Thomas Nougaillon

Une voie bien entretenue

Alors que Guy-Marie, Nelly, Maxime et Lucie sont partis pour une heure et demie de promenade ferroviaire. Paul, 63 ans, un habitant de Champagne-sur-Vingeanne, lui, a une pensée pour l'ensemble des bénévoles de l'association du "Vélorail" à qui il rend hommage au micro France Bleu Bourgogne. Car, l'air de rien, il y a du boulot pour entretenir ce patrimoine qui tombait en désuétude. "Vous avez des photos dans le wagon où l'on accueille les visiteurs qui montrent comment c'était au début, c'est incroyable! Il y avait plein d'arbres partout. Ici, les gens ont vraiment oeuvrés pour que tout soit nickel. Aujourd'hui mon "boulot" c'est d'être sur la voie pour couper tout ce qui pousse ou repeindre les wagons. C'est beaucoup de temps mais c'est bien car on est dans la nature" sourit le bénévole.  

Paul, un bénévole du Vélorail de la Vingeanne

Kenny, l'un des saisonniers accueillant le public, il pose sur le vieux wagon qui sert d'accueil  - Radio France
Kenny, l'un des saisonniers accueillant le public, il pose sur le vieux wagon qui sert d'accueil © Radio France - Thomas Nougaillon
A l'intérieur du wagon, une exposition-photo retrace l'histoire de l'ancienne gare SNCF - Radio France
A l'intérieur du wagon, une exposition-photo retrace l'histoire de l'ancienne gare SNCF © Radio France - Thomas Nougaillon

Mais au delà de cette activité fondatrice du renouveau touristique de Champagne-sur-Vingeanne, d'autres pratiques ce sont développées explique Michel de Broissia, maire de Champagne-sur-Vingeanne. "Nous avons 12 Vélorails, ça c'est l'activité historique, mais désormais nous avons également développé la location de vélos et depuis deux ans nous louons également des trottinettes électriques.

Michel de Broissia

Michel de Broissia, le maire de Champagne-sur-Vingeanne - Radio France
Michel de Broissia, le maire de Champagne-sur-Vingeanne © Radio France - Thomas Nougaillon

La location d'un Vélorail vous coûtera 25 €, 5 personnes maximum peuvent monter à bord. Le prix baisse à 20 € pour les groupes à partir de 3 Vélorails loués. En juillet-août le Vélorail de la Vingeanne est ouvert tous les jours. Départs à 11h, 13h30, 15h00, 16h30 et 18h00 selon la saison. Et l'activité prend de l'ampleur : si en 2013, 1 900 personnes ont été transportées par les Vélorail, elles étaient 4 900 en 2017 !