Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

À Dijon, des trèfles sous le tramway

vendredi 27 juillet 2018 à 4:50 Par Philippe Renaud, France Bleu Bourgogne

Depuis quatre ans, les chercheurs de l'INRA de Dijon font des expérimentations "vertes" sur les voies du tramway. L'objectif : trouver la pelouse idéale. Ce 26 juillet un nouveau type de pelouse, avec des trèfles a été installée devant les locaux de l'institut national de la recherche agronomique.

On sème sur les voies du tram
On sème sur les voies du tram - Ludovic Piquemal

Dijon, France

Les travaux pour retirer la pelouse existante et la remplacer par la nouvelle, n'ont pu se faire que de nuit lorsque le tram de Dijon ne roule plus. Les chercheurs de l'institut national de la recherche agronomique se sont donc affairés pour installer ce nouveau tapis vert, fruit de quatre ans de travail. Dijon n'est pas la seule ville en France à posséder un tram, ni la seule à avoir végétalisé l'enbtre-voies, mais sans doute la seule à planter désormais des trèfles avec sa pelouse

Gazon bénit

Mais pourquoi des trèfles ? Parce qu'ils sont très résistants, et pas très gourmands en eau. Dans le cahier des charges de cette pelouse, il faut en effet un tapis vert qui ne nécessite pas trop d'entretien, (pas facile de tondre la pelouse du tram en journée, et la nuit impossible en raison des nuisances sonores) qui ne pousse pas trop vite non plus (pour espacer les tontes) et qui soit résistant à la chaleur. 

Minimiser l'impact environnemental lié à l'entretien des plates-formes engazonnées 

L'INRA de Dijon précise : "Les premiers essais réalisés depuis 4 ans nous incitent à poursuivre car nous avons fortement diminué la fréquence des tontes sur les parcelles tests. Avec la Métropole et la société DLF France (semences) l’unité mixte de recherche Agroécologie (Inra-uB-AgroSup) a discuté d’un mélange de semences issu de nos essais et adapté aux voies de tramway".