Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Joigny : des distributeurs d'eau bénite installés dans les églises de la ville

-
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu

Un distributeur d'eau bénite ! C'est l'objet, quelque peu original qui accueille les visiteurs dans trois églises de Joigny (Yonne). Après un an sans eau bénite pour se signer dans les bénitiers, les fidèles peuvent de nouveau vivre pleinement cet acte de foi à l'entrée dans le lieu sacré.

Le distributeur d'eau bénite a été installé devant le bénitier à l'entrée de l'église Saint-Jean de Joigny.
Le distributeur d'eau bénite a été installé devant le bénitier à l'entrée de l'église Saint-Jean de Joigny. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

C'est une petite révolution et un grand soulagement pour nombre de fidèles. Dans trois églises de Joigny (Yonne) des bornes de distribution d'eau bénite ont été installées. Grâce à elles, près d'un an après le début de la crise sanitaire, les paroissiens et les visiteurs peuvent de nouveau faire le signe de croix avec l'eau bénite, c'est à dire vivre pleinement cet acte de foi à l'entrée dans le lieu de culte. 

L'eau bénite pour s'imprégner sur seigneur

Vous l'avez peut-être, sans doute, remarqué en entrant dans les églises : depuis un an, il n'y a plus une goutte d'eau dans les bénitiers. A cause de la crise sanitaire il est interdit d'y tremper ses doigts pour ensuite faire le signe de croix. C'est pourtant un moment important explique Victor qui a 18 ans : " L'eau bénite, quand je fais mon signe de croix, c'est une manière de me dire que je m’imprègne du seigneur qui est source de vie ". C'est donc un geste très symbolique pour les croyants. Le faire sans eau bénite " ce n'est pas du tout la même chose" confie Anne-Marie.  Tous deux éprouvent donc un soulagement, une satisfaction avec l'arrivée d'un drôle d'objet au pied du bénitier de l'église Saint-Jean depuis quelques semaines.

Le distributeur d'eau bénite est en réalité une borne de gel hydroalcoolique qui a été achetée à une entreprise d'Aillant-Sur-Tholon et qui a été détournée de son usage.
Le distributeur d'eau bénite est en réalité une borne de gel hydroalcoolique qui a été achetée à une entreprise d'Aillant-Sur-Tholon et qui a été détournée de son usage. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Une borne de gel hydroalcoolique détournée de son usage principal

"Ça ressemble un peu au distributeur de désinfectant" note Anne-Marie qui poursuit _"c'est très pratique. On en met un peu sur le bout des doigts et pour faire le signe de croix c'est formidable".  _Si Anne-Marie a une sensation de déjà-vu c'est bel et bien parce qu'il s'agit d'une borne de gel hydroalcoolique. Elle a été détournée  de son but premier. Le gel y a été remplacé par de l'eau. La pédale permet donc de prendre quelques gouttes d'eau pour se signer, en toute sécurité ! 

Une idée repérée par le Père Mathieu : "quand il a vu cela, il a dit qu'on allait tout de suite prendre cela pour Joigny" explique Françoise Poux qui aide le prêtre au sein de la paroisse.  Elle s'est immédiatement mis en quête du distributeur en priorité dans les entreprises locales : " j'avais vu ce modèle dans un commerce à Joigny. On a su que cela avait été fait par une entreprise d'Aillant-sur-Tholon. On a pris contact et on a pu se fournir chez eux". Au total quatre bornes ont été achetées et ont été installées dans les églises Saint-Jean , Saint-André et la chapelle de l'hôpital de Joigny. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess