Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

A la chasse aux premières mûres !

dimanche 12 août 2018 à 6:55 Par Aurélie Pasquier, France Bleu Breizh Izel

Yves connaît la région comme sa poche. A l'heure des premières mûres, le paysagiste nous fait découvrir son coin secret. A travers les ronces et les orties, les mûres, ça se mérite !

Yves congèle sa première récolte. Il commencera les confitures au mois de septembre.
Yves congèle sa première récolte. Il commencera les confitures au mois de septembre. © Radio France - Aurélie Pasquier

Île-Tudy, France

"On garde l'entrée un peu secrète, on se gare un peu plus loin... On joue le jeu pour ne pas que tout le monde se retrouve au même endroit_"_, explique Yves en écartant les branches d'un arbre sur son chemin. Il faut pousser les ronces et écraser les orties pour arriver sur un chemin très étroit et trouver son premier "coin à mûres".  Quelques-unes sont prêtes à être récoltées au milieu des fruits encore rouges et verts. 

Le roncier est un peu à l'ombre, protégé du soleil par des arbres, c'est ce qui explique que certaines mûres soient déjà bonnes. Un peu plus loin : "Ce roncier est exposé sud, sud-ouest, il prend beaucoup plus le soleil que l'autre exposé nord, nord-ouest. On le voit bien les mûres plus exposées au soleil ne sont pas encore prêtes. C'est paradoxal." Alors comment reconnaître les mûres les meilleures ? 

Les mûres plus exposées au soleil ne sont pas encore prêtes !"

Leurs grains doivent être bien ronds et très formés. Plus elles collent aux doigts, mieux c'est. Si les fruits laissent des tâches violettes, ils seront encore plus savoureux. Yves continue ses pas au milieu d'une végétation presque sauvage. Il traverse encore un buisson en écartant les hautes orties sur son passage. Là, une petite clairière, de l'herbe fraîche ombragée de saule. "Il y a quelques temps, c'était un marécage ici !" 

Selon Yves, le chèvrefeuille donne de la saveur aux mûres. - Radio France
Selon Yves, le chèvrefeuille donne de la saveur aux mûres. © Radio France - Aurélie Pasquier

Son roncier préféré se cache juste là, dans la clairière. "Ce n'est pas celui qui donne le plus mais pour moi c'est le meilleur ! Il y a du chèvrefeuille qui donne un petit goût en plus !" Et c'est là, le secret du paysagiste : ne pas se ruer sur le premier buisson fruité, "il faut goûter et si les mûres ne sont pas délicieuses, il faut chercher un autre roncier !" Yves en cueille quelques-unes, mais pour lui, les meilleures sont celles de la fin de l'été. "Les première récoltes, je les congèle et j'attend d'avoir un fruit bien sucré, bien juteux pour faire un mélange. Comme pour certains bons vins qui mélangent les raisins, je mélange les mûres pour mes confitures !"

Yves protège ses bras et ses mains des ronces. Son astuce : le petit seau autour du coup pour avoir les mains libres. - Radio France
Yves protège ses bras et ses mains des ronces. Son astuce : le petit seau autour du coup pour avoir les mains libres. © Radio France - Aurélie Pasquier

Mais attention, la cueillette d'Yves n'est pas sans danger. "On va dans les ronces, il faut s'équiper : se protéger les bras, les jambes les pieds. Qui dit coin à mûres dit coin à vipères ! Elles adorent se dorer au soleil, si elles ne nous entendent pas, c'est là qu'on se fait mordre."  Le guide se lance dans un bosquet de ronce, protégé des égratignures par sa tenue ! "Une fois, je suis tombé sur un nid de guêpe, elles me piquaient les jambes dans mon pantalon !"

Qui dit coin à mûres dit coin à vipères!"

Une dernière précaution : "Ne ramassez jamais les mûres trop près du sol, des animaux ont pu uriner dessus. L'urine du renard peut transmettre des maladies."

Ecoutez les conseils d'Yves pour aller cueillir les mûres...

Découvrez le reportage d'Aurélie Pasquier pour France Bleu Breizh Izel