Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

À Nancy, les mulots font fuir les jockeys

mardi 28 août 2018 à 16:14 Par Seina Baalouche, France Bleu Sud Lorraine

La Société des Courses de Nancy Brabois, victime des mulots, est obligée de transférer la réunion du quinté+ du 4 septembre à l'hippodrome de Strasbourg. Une mesure de sécurité liée aux importantes galeries des rongeurs qui fragilisent les pistes.

La réunion hippique du 4 septembre, qui devait avoir lieu sur les pistes de Nancy-Brabois est transférée à l'hippodrome de Strasbourg à cause des mulots
La réunion hippique du 4 septembre, qui devait avoir lieu sur les pistes de Nancy-Brabois est transférée à l'hippodrome de Strasbourg à cause des mulots © Maxppp - maxppp

Nancy, France

Il n'y aura pas de quinté à l'hippodrome de Nancy-Brabois le 4 septembre. La course est délocalisée sur les pistes de Strasbourg Hoerdt. Des galeries creusées par des mulots fragilisent le terrain de l'hippodrome de Brabois. La présence de rongeurs sur les pistes n'est pas exceptionnelle mais cette année ces animaux ont été particulièrement nombreux à cause des conditions climatiques puisque la chaleur favorise leur prolifération. Les équipes de la société des courses de Nancy-brabois, les chassent depuis le mois de juin. 

"Notre équipe, composée de 5 personnes,  a posé énormément de pièges sur les pistes depuis fin juin et nous avons du appeler une entreprise spécialisée. De nombreux rongeurs ont été piégés même s'il en reste puisque l'on ne peut pas éradiquer complètement ce genre de colonies sur les hippodromes et les terrains de sports" explique Jacques Montoya, le président de la société des courses de Nancy-Brabois. 

"Aujourd'hui les galeries ne présentent plus le même danger"

Les salariés de la société des courses ont ensuite "ouvert toutes les galeries, les ont effondrées et remplies avec de la terre et du sable. Toutes ces zones ont été travaillées si bien qu'aujourd'hui les galeries ne présentent plus le même danger. La piste pourrait être utilisée mais c'est un excès de prudence qui, sur les conseils de l'entreprise spécialisée, nous a fait transférer la réunion à Strasbourg. La sécurité avant tout" poursuit Jacques Montoya. 

Le transfert des courses sur l'hippodrome de Strasbourg représente un manque à gagner de plusieurs dizaines de milliers d'euros pour la société des courses de Nancy-Brabois. Les courses prévues le dimanche 16 septembre auront tout de même bien lieu à Brabois.