Insolite

VIDÉO - À Quetigny, les enfants règlent les conflits eux-mêmes dans la cour de récré

Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne mardi 26 septembre 2017 à 18:25

Antonin, Christella, Avril et Kaïs sont très fiers de leurs gilets de médiateurs
Antonin, Christella, Avril et Kaïs sont très fiers de leurs gilets de médiateurs © Radio France - Anne Pinczon du Sel

A l'école élémentaire Les Huches à Quetigny, les enfants de CM2 jouent les médiateurs dans la cour de récréation. Un dispositif mis en place depuis 2010 dans l'établissement qui porte ses fruits : les médiateurs sont fiers de leur mission, et les récréations sont plus sereines.

" Qu'est ce que vous préférez ? Aller dans la salle de médiation ? Aller voir la maîtresse ? Ou régler ça vous même ? " Christella et Avril, gilet jaune sur le dos interviennent dans une bagarre entre Antonin et Kaïs pour une histoire de cerceau. Elles ont reçu l'an dernier leurs diplômes de médiatrices, et depuis lundi, elles ont repris du service dans la cour de récréation de l'école élémentaire Les Huches à Quetigny. Le dispositif existe depuis 2010 dans l'école, et les enseignants comme les élèves en sont ravis.

Cette bagarre entre Antonin et Kaïs, c'est en fait une saynète que les quatre enfants ont joué dans les différentes classes de l'établissement pour faire connaître leur rôle. Les élèves de CM2 cette année sont tous médiateurs. Ils se relaient par deux à chaque récré, et tentent de trouver des solutions pour les conflits entre élèves.

Dans l'école, il y a une salle spécialement réservée à la médiation pendant les récréations. Les médiateurs et les élèves en conflit s'assoient autour de la table. Chacun donne sa version des faits, et doit faire part de son sentiment : " je me sens en colère et frustré ", explique Antonin qui s'est fait chiper son cerceau. " Je me sens triste " avoue Kaïs dont la classe sort toujours en dernier à l'heure de la récré, et qui arrive trop tard pour utiliser les jouets déjà pris par les autres élèves. " Est-ce que vous voyez une solution à ce problème ? " demande Christella. Antonin propose que l'un des garçons joue avec le cerceau le matin, l'autre l'après-midi. Les deux élèves tombent d'accord, se serrent la main, et repartent jouer dans la cour.

Des compétences qui n'apparaissent pas sur le bulletin de notes

Des situations comme celle-ci, les élèves médiateurs en rencontrent tout au long de l'année. En CM1, ceux qui le souhaitent sont formés pour apprendre à gérer les conflits. Ce sont leurs enseignants qui les encadrent, ils ont eux-mêmes été formés par l'association " Génération Médiateurs " . A la fin de l'année, les élèves qui sont prêts sont diplômés. " Des enfants qui ont parfois des difficultés scolaires s'avèrent être d'excellents médiateurs. On fait une grande cérémonie de remise de diplômes, les parents sont fiers de venir à l'école et de voir leurs enfants mis à l'honneur pour des compétences qui n'apparaissent pas dans le livret scolaire " explique Marielle, enseignante en CP.

Dans la salle médiation de l'école Les Huches  - Radio France
Dans la salle médiation de l'école Les Huches © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Pas question cependant de laisser les élèves se débrouiller complètement seuls. Marion, la maîtresse de CM1, raconte que " le protocole des séances de médiation est très cadré. Et s'il y'a un conflit trop important à gérer, nous sommes présents bien entendu, d'ailleurs j'ai l'impression que les médiateurs connaissent bien les limites de leur métier. "

L'objectif, c'est que les enfants arrivent à s'exprimer dans le calme et à prendre du recul. " La médiation, c'est presque la dernière étape en fait, mais ce qui est important surtout, c'est que tous les élèves dès le CM1 sont sensibilisés, par leur formation " affirme Marielle. Et Antonin, Christella, Kaïs et Avril ont l'impression que suivre cette formation leur a fait du bien. D'ailleurs même quand ils ne sont pas en service, ils sont plus attentifs dans la cour de récré : " c'est notre rôle en fait, réalise Christella, même si on a pas de gilet jaune sur le dos, on a notre diplôme de médiateur, alors quand il y a une bagarre, on peut toujours essayer d'arranger les choses."

Des règles simples et des pictogrammes pour aider les élèves à s'exprimer  - Radio France
Des règles simples et des pictogrammes pour aider les élèves à s'exprimer © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Et les CM2 qui prennent leur rôle très à cœur, s'inquiètent un peu pour l'an prochain : " c'est vrai que ça va nous faire tout drôle si au collège on n'est plus médiateurs " dit Antonin. " Oui ce serait dommage de perdre nos habitudes et nos bons réflexes " renchérit Avril. Qu'ils se rassurent, le collège Jean Rostand de Quetigny a justement décidé de mettre en place cette année des médiateurs dans la cour de récré.