Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

À quoi appartiennent les trois ailerons aperçus ce mercredi en rade de Toulon ?

-
Par , France Bleu Provence

Le navigateur Sébastien Destremau a publié ce mercredi la photo de trois ailerons qu'il a aperçus en rade de Toulon en fin d'après-midi, alors qu'il se trouvait au mouillage sur le bateau familial, à proximité de St Mandrier. Dauphin, requin, espadon, poisson lune ? Eléments de réponse.

Un des 3 ailerons aperçus en rade de Toulon mercredi
Un des 3 ailerons aperçus en rade de Toulon mercredi - S. Destremau

Toulon, France

Trois ailerons aperçus en rade de Toulon ce mercredi, à proximité de St Mandrier. Ca donne des frissons. C'est le navigateur Sébastien Destremau qui a publié la photo de ces trois ailerons qu'il a aperçus alors qu'il se trouvait au mouillage, à proximité de St Mandrier sur le bateau familial. "Juste à côté de nous, on a vu apparaître trois ailerons qui se baladaient. C'était de beaux ailerons, je ne pourrais pas dire la hauteur car c'était à une centaine de mètres, mais ça se voyait bien en tout cas.

Et puis ils ont disparu très vite, mais ils sont revenus dix minutes après. Donc là, on a pris la petite annexe, mais dès qu'on s'est approchés d'un peu trop près, avec le moteur ils ont disparu" raconte le navigateur varois, persuadé qu'"il ne s'agit pas de dauphins". 

Dauphin ou requin ?

Alors pour en avoir le coeur net, France Bleu Provence a transmis la photo de ces ailerons prise par le navigateur à un spécialiste. "La prise de vue distante rend impossible toute certitude" pose tout d'abord en préalable François Sérano. Mais il n'empêche que le docteur en océanographie et directeur d'une mission d'observation sur le grand blanc en Méditerranée en tire tout de même quelques conclusions : "Il y a deux éléments qui mettent la puce à l'oreille.

Le premier, c'est le nombre, 3, donc c'est déjà un petit groupe, probablement une espèce sociale. Donc on pense plutôt cétacé qu'à poisson ou requin. Et la deuxième chose, l'aileron est bien sorti. Et lorsqu'un poisson ou un requin sort bien son aileron dorsal, en général, on voit la nageoire caudale qui est verticale. Or  ici, il n'y a pas de sillage au niveau de la nageoire caudale. Ce qui veut dire que c'est vraisemblablement un cétacé, probablement un grand dauphin ou un dauphin de Risso , ce qui est très fréquent dans cette zone là".