Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Près de 800 personnes sont venues "adopter un poisson" au Château de Pau

mardi 10 avril 2018 à 16:40 Par Adrien Beria, France Bleu Béarn

De simple boutade à événement de la journée. L'opération "Adopte un poisson", au bassin du Château, à Pau, a attiré près de 800 personnes. Plus de 500 poissons ont été distribués à des enfants ou à des adultes passionnés.

Gaétane et Gauthier hésitent entre "Bubulle" et "Pirouette" pour nommer leur nouveau poisson
Gaétane et Gauthier hésitent entre "Bubulle" et "Pirouette" pour nommer leur nouveau poisson © Radio France - Adrien Beria

Pau, France

La file d'attente était longue pour arriver jusqu'au bassin du château mardi matin. La preuve du succès pour l'opération "Adopte un poisson". Environ 800 personnes se sont présentées dès 9 heures, équipées de seaux et de sacs en plastique, pour récupérer des poissons. Finalement, à la fin de la matinée, plus de 500 ont été distribués, à près de 250 chanceux, petits ou grands. 

Environ 800 personnes sont venues pour chercher un poisson mardi matin.  - Radio France
Environ 800 personnes sont venues pour chercher un poisson mardi matin. © Radio France - Adrien Beria

Pour les enfants en vacances, ravis, le nom "Bubulle" est le plus populaire, au côté de "Rex" ou de "Pirouette". Beaucoup d'adultes se sont aussi déplacés, pour garnir les bassins de leurs propres jardins. Eric, qui habite à Lescar, est un vrai passionné. Il est heureux comme un gosse en voyant les carpes koï.

"C'est ma madeleine de Proust. Depuis que je suis petit, j'ai des poissons chez moi. J'ai grandi en jouant au soldat autour d'un bassin", confie Eric, venu chercher des poissons. 

Derrière l"opération "Adopte un poisson", un objectif très pratique: vider le bassin de son eau. Le filtre est cassé, la vase commence à se développer, il fallait donc agir pour le nettoyer. "On est dépassés par le succès, explique en rigolant Benoit Laborde, jardinier en chef du château. C'est parti d'une boutade. Ça fait le buzz, tant mieux, mais je suis quand même surpris du nombre de personnes qui sont venues". 

Benoit Laborde, jardinier en chef du Château de Pau

Les jardiniers, pêcheurs d'un jour, récupèrent les poissons avec leurs épuisettes - Radio France
Les jardiniers, pêcheurs d'un jour, récupèrent les poissons avec leurs épuisettes © Radio France - Adrien Beria

Tous les poissons ne partent pas: les plus belles et les plus grosses carpes restent sur place. Certaines sont d'ailleurs là depuis plus de 20 ans. Elles retrouveront l'eau du bassin dés qu'il aura été réparé. Sur son compte Twitter, le Château souhaite bon voyage à leurs congénères partis dans des sacs ou des seaux vers leurs nouvelles familles.