Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le "Spiderman français" Alain Robert arrêté pour avoir escaladé une tour de Barcelone

vendredi 25 novembre 2016 à 16:31 - Mis à jour le vendredi 25 novembre 2016 à 18:59 Par Mathieu Ferri, France Bleu Paris, France Bleu Roussillon et France Bleu

Le Français, connu pour escalader des immeubles sans assistance, a été arrêté ce vendredi après-midi après avoir escaladé la Tour Agbar, dans la capitale catalane.

Alain Robert sur la Tour Agbar de Barcelone, le 25 novembre 2016
Alain Robert sur la Tour Agbar de Barcelone, le 25 novembre 2016 © Maxppp - Quique Garcia

Le Boulou, France

Alain Robert (habitant de Pezenas dans l'Herault )a récidivé ce vendredi matin à Barcelone. L'escaladeur français, connu pour grimper sur les édifices sans corde ni protection, s'est attaqué à la Torre Agbar, haute de 140 mètres. Ce n'est pas la première fois que le grimpeur français de 54 ans tente de la monter. Il l'avait déjà tenté le défi en 2006 et 2007.

Selon El Periódico de Catalunya, les pompiers de Barcelone ont ouvert une fenêtre au sixième étage et ont proposé leur aide au "Spiderman français". Mais celui-ci a refusé et a continué son effort.

Au pied de la tour, les Mossos d'Esquadra (policiers catalans) l'attendaient déjà. Alain Robert a été interpellé après sa descente, dès qu'il a posé le pied sur la terre ferme.

Alain Robert interpellé par les policiers catalans - Maxppp
Alain Robert interpellé par les policiers catalans © Maxppp - Quique Garcia