Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Albi : l’Anglais qui est devenu Français pour pouvoir rester au conseil municipal

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Lors de la dernière campagne des municipales, il était l’Anglais de la liste de Stéphanie Guiraud-Chaumeil la maire sortante DVD d’Albi. Cette année, avec le Brexit, ça aurait été impossible. Portrait de Steve Jackson, devenu Français pour poursuivre son engagement municipal.

Steve Jackson veut continuer à s'engager pour Albi alors il est devenu Français.
Steve Jackson veut continuer à s'engager pour Albi alors il est devenu Français. © Radio France - SM

Albi, France

Le compte à rebours du Brexit est lancé, et Stephen Jackson qui est en France depuis 40 ans, a l'impression d'y avoir échappé.  Il est arrivé à 24 ans à Albi pour être lecteur au lycée Rascol. Et puis, il n’est plus parti. Et aujourd’hui à Albi, tout le monde le connait sous le prénom de Steve. Encore plus depuis six ans où il est élu au conseil municipal dans la liste de Stéphanie Guiraud-Chaumeil où il est en charge des mobilités douces (délégué à la sécurité routière, à l'accessibilité des voiries, aux personnes à mobilité réduite et à la valorisation des déplacements à vélos). 

"J'ai mon passé, mais mon présent est ici"

Steve Jackson a très envie d’un deuxième mandat. Mais le Brexit est passé par là. Le 31 janvier le divorce sera consommé entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne. Et si Steve n’avait pas pris les devants en demandant la nationalité française, il n’aurait pas pu se présenter. "C’aurait été affreux" dit-il. Lui qui se sent profondément Européen, il a le sentiment que que ses compatriotes se trompent. Ce Brexit, d'ailleurs, il ne voulait pas y croire. Et c’est son épouse qu’il l’a poussé à faire les démarches. " Je suis maintenant Français, il ne faut pas mourir idiot", dit-il en riant, en insistant plus sérieux : "J'ai tout fait pour être bien intégré dans l’albigeois. J'ai mon passé, mais mon présent est ici". 

900 britanniques dans les conseils municipaux français 

Pour devenir maire ou adjoint en France, il faut avoir la nationalité française. Mais pour simplement voter ou être conseiller municipal, il suffit d'être Européen. Dans les équipes encore en place pour quelques semaines, 900 Britanniques sont élus municipaux dans l'hexagone. Il y a 25.000 britanniques en Occitanie, c'est la deuxième région d’accueil en France. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu