Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un hôtel interdit aux enfants en Forêt Noire

Un hôtel interdit aux enfants. Le concept existe depuis dix ans en Forêt noire, en Allemagne. Un concept avant tout commercial.

Depuis 2008, l'hôtel Tannhof en Forêt noire (Allemagne) n'accepte plus les enfants.
Depuis 2008, l'hôtel Tannhof en Forêt noire (Allemagne) n'accepte plus les enfants. © Radio France - Wyloën Munhoz-Boillot

En Forêt noire (Allemagne), un hôtel a lancé un concept original. Depuis 2008, cet établissement n'accepte plus les enfants. 

"On s'est retrouvé une semaine avec 24 enfants pour 40 adultes. C'était beaucoup trop bruyant. Et puis, notre hôtel dispose de seulement 20 chambres et de peu d'espaces de vie commune. Nous avons donc imaginé un concept qui nous convienne davantage", explique Guido Valentin, le gérant.

Nous ne haïssons pas les enfants

Mais à l'époque, l'idée ne fait pas l'unanimité. Le gérant reçoit même des emails et des appels d'insultes. "Au début, certains de nos clients n'étaient pas contents, parce qu'ils avaient l'habitude de venir en famille. Mais ils ont fini par comprendre que nous ne haïssons pas les enfants. J'ai moi-même deux garçons. C'est simplement _un concept commercial_", se défend Guido Valentin.

Depuis, le petit hôtel qui s'est spécialisé dans les séjours romantiques et de bien-être, accueille surtout des jeunes couples et des retraités en quête de tranquillité. 

Le concept reste marginal

Karsten et Kathrin, un couple de jeunes parents, apprécient le concept. "On exerce tous les deux un métier stressant et à la maison, on a les enfants en permanence sur le dos, donc on apprécie ce moment de calme en tête-à-tête", expliquent-ils.

Robert et Luisa, tous les deux à la retraite, sont devenus des habitués de l'établissement. "Avant on allait dans les hôtels avec enfants, mais c'était très bruyant. Maintenant qu'on est à la retraite, on a besoin de calme, donc on vient ici", raconte Robert. 

Le concept marche bien, mais reste marginal. Sur les 1.300 établissements d'hébergement touristique que compte la région, seuls deux sont interdits aux enfants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess